Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions contre l'Iran: "une guerre psychologique" (Mehmanparast)

S'abonner
Les nouvelles sanctions européennes contre l'Iran sont une "guerre psychologique", l'embargo n'empêchera pas Téhéran de trouver d'autres acheteurs de pétrole, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast cité par les médias internationaux.

Les nouvelles sanctions européennes contre l'Iran sont une "guerre psychologique", l'embargo n'empêchera pas Téhéran de trouver d'autres acheteurs de pétrole, a déclaré lundi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast cité par les médias internationaux.

"Les sanctions de l'Union européennes contre le pétrole iranien sont une guerre psychologique. Introduire des sanctions économiques est illogique et malhonnête, mais cela n'empêchera pas notre pays de défendre ses droits", a indiqué M.Mehmanparast.

"Les pays européens et ceux qui se trouvent sous la pression américaine doivent réfléchir à leurs propres intérêts. Tous les pays qui se privent du marché énergétique iranien se verront remplacer par d'autres pays", a ajouté le porte-parole.

Le Conseil de l'UE a approuvé lundi l'adoption d'un embargo sur les livraisons de brut iranien lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Bruxelles. L'UE entend en outre prendre des mesures financières, visant notamment la Banque centrale d'Iran, et sanctionner le secteur des transports iranien et les exportations d'or, de produits et technologies sensibles à double usage. Par ailleurs, le Conseil a élargi la liste des responsables et organismes iraniens frappés par des sanctions.

Les Etats-Unis et certains autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme nucléaire civil. Téhéran rejette ces accusations, affirmant que ses recherches nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté quatre résolutions imposant des sanctions à l'Iran - 1737, 1747, 1803 et 1929.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала