Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Revue de presse № 2

© Photo: RIA NovostiRevue de presse № 2
Revue de presse № 2 - Sputnik France
S'abonner
La Biélorussie en répondant à la décision du Conseil de l’UE

La Biélorussie en répondant à la décision du Conseil de l’UE d’introduire les sanctions, a résolu de prendre des mesures adéquates, annonce ITAR-TASS. Le responsable de la gestion de l'information, attaché de presse du Ministère biélorusse des affaires étrangères Andrei Savvinykh a déclaré la veille que « la Biélorussie fermera l’entrée dans le pays pour des  personnes de l’UE qui avaient contribué à l’introduction des mesures de restriction ». Outre cela Savvinykh a annoncé que le représentant permanent  de Biélorussie en UE et l’ambassadeur de Biélorussie en Pologne sont rappelés à Minsk pour des consultations ». Selon lui, en même temps « on a proposé au chef de la représentation de l’UE en Biélorussie et à l’ambassadeur  de Pologne en Biélorussie   de revenir dans leurs capitales pour des consultations et  pour faire savoir à leurs autorités la position ferme  de la Biélorussie concernant l’inadmissibilité de la pression et des sanctions ».  Par solidarité avec Varsovie  et pour répondre à cette démarche  tous les pays de l’UE rappellent  leurs ambassadeurs en Biélorussie pour des consultations.

Selon RIA Novosti, « Naftogaz de l’Ukraine » négocie avec l’une des compagnies allemandes sur la possibilité de conserver le gaz dans les stockages souterrains de l’Ukraine, a annoncé  le vice-directeur de « Naftogaz » Vadim Tchouproun mardi pendant le Forum énergétique ukrainien.  « Nous sommes prêts à proposer à l’Europe  la possibilité d’utiliser les ressources des stockages souterrains de gaz  pour conserver leur gaz.  Certaines compagnies  sont très intéressées. Aujourd’hui  « Naftogaz » négocie  avec une société  allemande intéressée par ce projet et qui a proposé ses conditions », - a annoncé Tchouproun. En février l’Europe a été envahie par des froids anomaux et les consommateurs  européens  ont accru les demandes pour les livraisons de gaz. La Russie, touchée également par des froids était incapable de répondre pleinement à toutes   les demandes.

L’Iran construira au Tadjikistan  une ville industrielle avec 50 entreprises. Selon l’Agence d’information russe IRAN news, les autorités tadjiks  vont consacrer pour ces buts un terrain dans la banlieue de Douchanbé. Les négociations  sur la création de cette ville industrielle   ont duré un an et demi.  On va y construire  les entreprises de transformation de l'aluminium primaire, du coton et des fruits. On prévoit que 20 mille personnes seront embauchées dans cette ville.  A la fin de la construction les entrepreneurs iraniens  essaieront de régler l’exportation  des produits finis  en Afghanistan,  au Pakistan et en Inde.  L’accord bilatéral  tadjiko-iranien  sur la création de la ville a été signé en même temps que Tadjikistan a déclaré qu’il était prêt à importer le pétrole iranien. « Une grande partie  des produits pétroliers, environ 90%, dont Tadjikistan a besoin, est assurée  grâce à l’importation russe et nous sommes prêts à  assurer une partie de nos besoins grâce aux livraisons iraniennes », - a déclaré l’ambassadeur du Tadjikistan en Iran Davlatali Khatamov.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала