Syrie: Paris prône la création de zones humanitaires aux frontières

La France est favorable à la création de zones humanitaires aux frontières de la Syrie pour venir en aide à la population civile, mais n'armera pas l'opposition syrienne sans résolution du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré à Bruxelles le président français Nicolas Sarkozy.

La France est favorable à la création de zones humanitaires aux frontières de la Syrie pour venir en aide à la population civile, mais n'armera pas l'opposition syrienne sans résolution du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré vendredi à Bruxelles le président français Nicolas Sarkozy.

"Je suis favorable à ce qu'au moins aux frontières de la Syrie, des zones humanitaires soient organisées pour qu'on puisse accueillir des gens qui sont persécutés par le régime syrien, qui doit partir", a-t-il dit devant les journalistes à l'issue d'un sommet européen.

Interrogé sur une éventuelle fourniture d'armes à l'opposition syrienne, le chef de l'Etat français a affirmé qu'il n'en était pas question en l'absence d'une résolution en ce sens du Conseil de sécurité de l'Onu.

"Mais nous ne ferons rien tant qu'il n'y aura pas une résolution du Conseil de sécurité, il n'est pas question d'agir directement ou indirectement tant que le Conseil de sécurité n'a pas établi la stabilité juridique, les conditions juridiques d'un cran supplémentaire que ce soit les zones humanitaires, les livraisons d'armes pour l'opposition, des corridors", a-t-il indiqué.  

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l'Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait plus de 7.500 morts. En outre, près de 2.000 policiers et militaires syriens ont été tués par des insurgés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала