Le yéti – mascotte de la Shoria Montagneuse

Le yéti – mascotte de la Shoria Montagneuse
Le yéti – mascotte de la Shoria Montagneuse - Sputnik France
Une petite « Suisse » en Sibérie - c’est comme cela qu’on surnomme la région de la Shoria Montagneuse, qui se trouve au sud de la région de Kemerovo. Cette région abrite la plus grande population des hominidés de Russie, et ces hominidés, selon les habitants locaux auraient désormais une mascotte.
Il s’agit d’un yéti aux yeux bleus, avec un grand sourire sur le visage, un casque de mineur et un pic sur les épaules. Une esquisse avec la représentation de l’homme des neiges a remporté la victoire au concours de la « mascotte Yéti ». Selon les résultats du vote par Internet, ce petit dessin de Roman Jiline est le meilleur des 600 images, présentées à la compétition.

Bigfoot, homme de la forêt, un hominidé vestige – toutes ces appellations sont utilisées pour désigner cette créature inhabituelle. Il serait plus correct de parler de lui, comme d’un « homme des neiges », qui existe en parallèle avec nous, estime le directeur du centre international de l’étude des hominidés à Moscou Igor Bourtsev.

« Ils vivent à l'état sauvage, mènent une vie animale, n’utilisent aucun outil, ne se servent pas de feu, ne portent pas de vêtements, mais sont très intelligents. Ils ont leurs propres armes - des capacités paranormales. C'est pourquoi ils ont survécu, coexistent toujours, et entrent même en concurrence avec l'homme. Ils sont juste partis dans une autre dimension. Et il ne s’agit pas d’un monde parallèle, mais du monde de la nuit. Ils se sont également éloignés physiquement des hommes, en choisissant des endroits reculés ».

La science qui étudie les yétis n’est toujours pas reconnue officiellement par le monde scientifique. Des études sont volontairement menées par des personnes des professions diverses : des biologistes, des généticiens, des anthropologues et des écologistes.

« Cela fait plus de quarante ans que j’étudie l’homme des neiges, et pendant cette période, j’ai réuni beaucoup de documents sur ce sujet», poursuit Igor Bourtsev. « Voilà déjà 50 ans, que cette recherche est menée par des enthousiastes. Quant aux scientifiques, ils ne font pas confiance à ces données, ne sont pas familiers avec elles et ne veulent pas en connaître davantage sur ce sujet. Cependant, il y avait des grands scientifiques, qui ont consacré beaucoup d’efforts à la recherche dans ce domaine. Le zoologiste belge Evelmans, qui est aussi le fondateur de la cryptozoologie, a étudié en 1968 le cadavre d’une des ces créatures aux États-Unis en collaboration avec un autre zoologiste célèbre Ivan Sanderson. Ils sont arrivés à la conclusion qu’il s’agit d’un vrai cadavre de l’homme de Neandertal tué avec une arme à feu. Mais dès que l’information concernant cette découverte est apparue dans la presse, le cadavre a disparu. En France, en 1997, on a montré le cadavre congelé d’un Bigfoot d'une taille de  2 mètres 60. Il a également mystérieusement disparu après la publication des informations le concernant ».

Le yéti est devenu une marque touristique de la Shoria Montagneuse après février 2009. C’est alors que les chasseurs locaux ont aperçu dans la taïga au Sud de la Sibérie des créatures humanoïdes poilues de deux mètres de haut. Selon Bourtsev, Shoria, en tant que partie de la chaîne de montagnes d'Altaï, est un lieu ou se sont multipliés des humanoïdes. Pour une deuxième année consécutive, lors de l’ouverture de la saison de ski de montagne, on y célèbre officiellement la Journée du yéti. Un musée du yéti a ouvert dans la région, et les souvenirs avec la représentation de ces créatures se vendent à tous les coins de rue. En octobre de l'année dernière, une conférence scientifique internationale sur les problèmes de Bigfoot a été organisée au Kouzbass. Après un échange d’informations, les experts des Etats-Unis, du Canada, de la Chine, de la Mongolie, de la Suède, de l’Espagne et d’autres pays ont visité la grotte d’Azass, qui se trouve dans la région. Sa particularité – c’est que sur son sol en argile, on retrouve régulièrement de nouvelles empreintes des pas de yétis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала