Moscou ne propose pas l'asile à Assad et ne l'incite pas à démissionner (Lavrov)

Moscou ne propose pas l'asile à Assad et ne l'incite pas à démissionner (Lavrov)
Moscou ne propose pas l'asile à Assad et ne l'incite pas à démissionner (Lavrov) - Sputnik France
«Personne ne l'invite à Moscou. C'est à Assad de décider. Et Assad va le décider non pas parce que quelqu'un de Russie lui le demandera. De nombreux pays occidentaux parlent de lui comme d'un criminel.

«Personne ne l'invite à Moscou. C'est à Assad de décider. Et Assad va le décider non pas parce que quelqu'un de Russie lui le demandera.

De nombreux pays occidentaux parlent de lui comme d'un criminel. Ils affirment que sa place est sur le banc des accusés au Tribunal international de La Haye.

Donc ceux, qui font ce genre de déclarations, doivent lui expliquer quelles possibilités lui restent. Mais ce n'est pas à nous de le faire. C'est surtout le peuple syrien qui doit décider de cela», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la radio Kommersant FM, en répondant à la question sur l'avenir de l'actuel leader syrien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала