Colonisation: Israël refuse de coopérer avec le Conseil des droits de l'homme

Israël n'autorisera aucune commission à mener une enquête sur son territoire pour établir si les colonies juives en Cisjordanie lèsent les droits des Palestiniens, a annoncé vendredi le service de presse du vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon.

Israël n'autorisera aucune commission à mener une enquête sur son territoire pour établir si les colonies juives en Cisjordanie lèsent les droits des Palestiniens, a annoncé vendredi le service de presse du vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon.

"Une telle commission est incompétente sur le plan moral et juridique, et nous ne lui permettrons pas d'agir chez nous", a déclaré M. Ayalon.

Il a souligné que la décision du Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'Onu de créer une commission d'enquête sur les colonies juives en Cisjordanie montrait que "les Palestiniens n'étaient pas disposés à rechercher un compromis historique et la paix, mais un conflit et la confrontation".

Selon lui, la mise en place de cette commission "poursuit la pression politique et diplomatique initiée ces derniers mois par les Palestiniens".

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a pour sa part qualifié de "honteuse" la décision du Conseil des droits de l'homme.

Le CDH a adopté jeudi une résolution réglementant la création d'une commission spéciale chargée d'établir si les colonies implantées par Israël en Cisjordanie portent atteinte aux droits des Palestiniens. Trente-six pays membres du Conseil ont voté pour la résolution et dix se sont abstenus. Seuls les Etats-Unis se sont opposés à cette initiative, soulignant qu'ils étaient "sérieusement préoccupés par l'engagement du Conseil contre Israël".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала