Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cannes « Dans le brouillard »

© Photo: EPACannes « Dans le brouillard »
Cannes « Dans le brouillard » - Sputnik France
S'abonner
Parmi deux dizaines de films qui seront projetés en mai au festival international prestigieux de Cannes, les amateurs russes du cinéma ont découvert avec satisfaction celui du réalisateur Sergei Loznitsa Dans le brouillard.

Formellement, Sergei Loznitsa ne peut pas être appelé « un cinéaste russe » : il vit depuis beaucoup d'années déjà en Allemagne et fait des films dans différents pays avec des équipes internationales. Mais par l'esprit, le contenu et le sujet des ses œuvres, par la formation cinématographique reçue à Moscou, enfin, par la langue, Loznitsa est un représentant de la culture russe - de cette partie du milieu culturel russe qui a un regard très critique sur la vie moderne en Russie. Cela fut démontré par le premier film du réalisateur réalisé après une longue période de travail dans le cinéma documentaire. Le film s'appelait Mon Bonheur. Loznitsa a fait ses débuts il y a deux ans à Cannes avec ce film.

Les professionnels ont marqué alors la réalisation précise et forte de Loznitsa, mais il n'a pas reçu de prix. Cela n'a rien d’étonnant – la compétition à Cannes est très forte. Cette année ne deviendra pas une exception : dans le programme du concours figurent les films des réalisateurs éminents – David Kronenberg, Jacques Audiard, Michael Haneke, Ken Loach, Christian Mungiu. Il est difficile de rivaliser avec eux ! Et on peut difficilement trouver le sujet du film très actuel pour le public européen d'aujourd'hui.

Le film Dans le brouillard est tiré d’après la nouvelle de l'écrivain Vassil Bykov - le classique de la littérature soviétique, dont l’œuvre est consacré pour l'essentiel aux événements de la Seconde Guerre mondiale, aux collisions morales compliquées qui apparaissaient dans la vie des gens engagés dans la lutte contre le fascisme. Le protagoniste de Bykov et du film de Loznitsa est un garde-voie, faussement accusé de collaboration avec les occupants. Les maquisards viennent chez lui pour le punir …

« C'est un travail très intéressant et talentueux», c’est ainsi qu’estime le film Dans le brouillard, le filmographe Andreï Plakhov dans l'interview à la Voix de la Russie.

Un film classique, - dit la critique. - l'histoire de trois personnes, qui se rencontrent pendant la guerre. Tout est basé sur les documents du temps de la Seconde Guerre mondiale, mais fait d'une manière actuelle, de plus, dans une forme classique. Un film humaniste. Maintenant, on fait peu de films pareils sur la guerre, et en général sur l’Homme.

Le film Dans le brouillard a été réalisé avec la coopération de la Russie, de l'Allemagne, des Pays-Bas, de la Lettonie et de la Biélorussie. Loznitsa convient parfaitement au festival cosmopolite de Cannes, où le nom du réalisateur et le nom du film figurent dans le programme, mais pas celui du pays. D’après l'avis de certains filmographes, Loznitsa bénéficie à Cannes d’une attitude particulière, il est considéré comme une découverte du festival. On ne sait pas si cela donne à Loznitsa quelques avantages sur les concurrents. Dans tous les cas, la participation au festival de Cannes – c’est déjà un succès.

À part Sergei Loznitsa, dans le programme du cinéma de court métrage Cinefondation Selection à Cannes, est présenté un autre film d’un réalisateur russe – Le Chemin vers …. L'auteur – est unerécente  promue du célèbre Institut de la cinématographie de Moscou : Taisiya Igoumentseva.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала