Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'ABM européen capable d'intercepter les missiles russes dès 2020 (officiel)

© RIA Novosti . Andrey Stenin / Aller dans la banque de photosNikolaï Patrouchev
Nikolaï Patrouchev - Sputnik France
S'abonner
Dès 2020, le bouclier antimissile européen sera en mesure d'intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes, a fait savoir jeudi le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie Nikolaï Patrouchev.

Dès 2020, le bouclier antimissile européen sera en mesure d'intercepter les missiles balistiques intercontinentaux russes, a fait savoir jeudi le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie Nikolaï Patrouchev.

"Lors des troisième et quatrième étapes du déploiement de l'ABM européen, programmées pour 2018-2020, il sera doté d'équipements capables d'intercepter certains missiles balistiques intercontinentaux russes, ainsi que des missiles balistiques lancés par sous-marins", a indiqué M.Patrouchev lors d'une conférence internationale sur la défense antimissile tenue à Moscou.

"Nos experts estiment qu'il n'existe pas d'autres objectifs pouvant justifier le déploiement d'un système antimissile aussi complexe que l'ABM européen", a-t-il poursuivi.

Selon lui, l'implantation du bouclier antimissile en Europe, qui se déroule sans que les préoccupations de Moscou soient prises en compte, est susceptible de saper la stabilité stratégique aux niveaux régional et global.

Moscou et Washington ont convenu lors du sommet de l'Otan à Lisbonne en 2010 de coopérer en matière de défense antimissile européenne. Toutefois, les parties n'arrivent pas à s'entendre sur l'architecture du futur bouclier. Par ailleurs, le partenariat reste lettre morte, les Etats-Unis refusant de garantir sur papier que le futur bouclier ne menacera pas le potentiel nucléaire russe.

En riposte au déploiement du bouclier antimissile en Europe, la Russie entend adopter des mesures militaires, techniques et diplomatiques.

Les 3 et 4 mai, Moscou accueille une conférence internationale sur la défense antimissile lors de laquelle le ministère russe de la Défense envisage de présenter les preuves du danger que représente le bouclier antimissile européen pour le potentiel nucléaire russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала