Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Abkhazie/Ossétie: l'Otan appelle la Russie à revenir sur sa reconnaissance

S'abonner
En signe de soutien à l'aspiration de la Géorgie à adhérer à l'Otan, l'Alliance continuera à pousser la Russie à revenir sur la reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, lit-on dans la déclaration adoptée à l'issue du sommet du bloc à Chicago.

En signe de soutien à l'aspiration de la Géorgie à adhérer à l'Otan, l'Alliance continuera à pousser la Russie à revenir sur la reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, lit-on dans la déclaration adoptée lundi à l'issue du sommet du bloc à Chicago.

"Nous continuerons d'appeler la Russie à revenir sur la reconnaissance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, en tant qu'Etats indépendants", stipule le document.

L'Alliance a salué l'engagement de la Géorgie à ne pas recourir à la force et appelé la Russie à en faire de même.

Selon la déclaration, les participants au sommet de Chicago ont convenu de "resserrer les liens entre la Géorgie et l'Alliance, notamment par le renforcement ultérieur du dialogue politique et de la coopération pratique".

"Nous demeurons préoccupés par l'accroissement de la présence militaire russe sur le territoire géorgien (Abkhazie et Ossétie du Sud, ndlr) et ne cesserons d'appeler la Russie à garantir le libre-accès de l'aide humanitaire et des observateurs internationaux", est-il indiqué dans le document.

Lors d'une rencontre avec les chefs de diplomatie des pays de l'Otan, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a réitéré elle aussi l'appel à la Russie à revenir sur la reconnaissance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.

Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali et tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a riposté militairement et contraint la Géorgie à la paix avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre ancienne autonomie géorgienne.

Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et décrété les républiques "territoires occupés".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала