Embargo: Moscou pourrait livrer du combustible à la Syrie (agence)

La signature d'un contrat prévoyant la livraison de fioul et de gaz à la Syrie sera évoquée lors de la réunion de la Commission intergouvernementale russo-syrienne pour la coopération économique, commerciale et technico-scientifique, qui se déroule à Moscou, a annoncé mercredi l'agence syrienne SANA, se référant au ministre du Pétrole, Sofiane Allaou.

La signature d'un contrat prévoyant la livraison de fioul et de gaz à la Syrie sera évoquée lors de la réunion de la Commission intergouvernementale russo-syrienne pour la coopération économique, commerciale et technico-scientifique, qui se déroule à Moscou, a annoncé mercredi l'agence syrienne SANA, se référant au ministre du Pétrole, Sofiane Allaou.

Selon le ministre, suite à l'embargo décrété en août dernier par les Etats-Unis et l'UE, la Syrie éprouve une grave pénurie de fioul et de gaz ménager dont les besoins ne sont satisfaits qu'à 50%. Les restrictions imposées par l'Occident frappent les exportations de pétrole syrien, ainsi que les investissements étrangers dans le secteur pétrolier du pays. Des sanctions ont également été adoptées à l'encontre des compagnies pétrolières syriennes.

A la suite de l'embargo, la Syrie a déjà perdu 4 milliards de dollars, a indiqué M. Allaou.

Il a ajouté que Damas espérait y remédier grâce au concours des pays amis, dont le Venezuela, l'Iran, l'Algérie et la Russie.

Lundi dernier, la Syrie a reçu 35.000 tonnes de fioul fournis par Venezuela. Un autre navire-citerne vénézuélien est prêt à appareiller vers les côtes syriennes. Damas mène en outre des négociations avec l'Iran et l'Algérie sur l'importation de gaz en provenance de ces pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала