La Bolivie rompt ses relations diplomatiques avec le Paraguay

La Bolivie suspend ses relations diplomatiques avec le Paraguay et rappelle son ambassadeur à Asunción en signe de protestation contre la destitution du président Fernando Lugo, a déclaré samedi le chef de l'Etat bolivien Evo Morales.

La Bolivie suspend ses relations diplomatiques avec le Paraguay et rappelle son ambassadeur à Asunción en signe de protestation contre la destitution du président Fernando Lugo, a déclaré samedi le chef de l'Etat bolivien Evo Morales.

"Nous ne reconnaissons pas les présidents qui apparaissent suite à des manœuvres politiques accompagnées de putschs", a annoncé M.Morales cité par la chaîne mexicaine Televisa.

"M.Lugo reste pour nous le président démocratique et légitime", a insisté M.Morales avant d'ajouter que les relations diplomatiques avec le Paraguay ne seraient rétablies qu'après le départ de Federico Franco, arrivé au pouvoir "suite à un coup d'Etat".

Le 22 juin, le président Fernando Lugo a été destitué par le parlement paraguayen. Il est notamment accusé d'avoir mal rempli ses fonctions à la suite des heurts qui ont provoqué la mort de onze paysans et six policiers lors d'une opération visant à déloger les occupants d'une propriété agricole le 15 juin dans le nord-est du pays.

Le vice-président, Federico Franco, a immédiatement été investi à la présidence, conformément à la constitution. La prochaine présidentielle est prévue en avril 2013.

La destitution du président Lugo a provoqué un tollé en Amérique du Sud. Le Mexique, le Pérou, le Venezuela, le Brésil, l'Uruguay, l'Argentine, l'Equateur, le Chili et la Colombie ont notamment rappelé leurs ambassadeurs à Asunción.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала