Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'OTAN renforce la surveillance de la Marine russe dans l'Atlantique (Défense)

© RIA Novosti . Sergei Yeschenko / Aller dans la banque de photosLe cargo Alaed
Le cargo Alaed - Sputnik France
S'abonner
Les services de renseignement de l'OTAN ont renforcé la surveillance des navires de guerre russes qui effectuent des manœuvres dans l'Atlantique et la Méditerranée, a annoncé à RIA Novosti un responsable haut placé du ministère russe de la Défense.

Les services de renseignement de l'OTAN ont renforcé la surveillance des navires de guerre russes qui effectuent des manœuvres dans l'Atlantique et la Méditerranée, a annoncé lundi à RIA Novosti un responsable haut placé du ministère russe de la Défense.

"Le nombre des vols des avions de reconnaissance otaniens Lockheed P-3 Orion a considérablement augmenté dans les secteurs où se trouvent les bâtiments de guerre russes. Les marins russe notent également le renforcement du contrôle radioéléctronique", a indiqué le responsable.

La semaine dernière, un porte-parole du ministère russe de la Défense a annoncé que plusieurs navires des flottes russes du Nord, de la Baltique et de la mer Noire mèneraient des exercices dans l'Atlantique, les mers Méditerranée et Noire. Dans le même temps, certains médias ont rapporté que les navires militaires russes transportaient des matériels de guerre syriens qui avaient subi des réparations en Russie.

Toutefois, l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport a catégoriquement démenti ces informations avant de noter que de tels matériels se trouvaient à bord du cargo Alaed affrété par l'armateur russe FEMCO.

Le cargo Alaed, qui transportait des missiles sol-air et des hélicoptères Mi-25 réparés en Russie vers la Syrie, a été arrêté par les autorités britanniques près des côtes écossaises en juin dernier. Il a dû retourner dans la baie de Kola (mer de Barents). La compagnie d'assurances britannique Standard Club a rompu le contrat avec FEMCO. Londres a déclaré qu'il était impossible de laisser passer un tel chargement en raison de l'embargo sur les fournitures militaires contre le régime syrien de Bachar d'el-Assad.

La Russie a nié toutes les accusations et a souligné que l'Alaed transportait des hélicoptères achetés par la Syrie à l'URSS et que mes spécialistes russes n'avaient fait que l'entretien prévu de ce matériel, conformément au contrat conclu bien avant le début du conflit syrien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала