Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou interdit l'USAID, mais veut poursuivre la coopération économique

© Flickr / USDAgovMoscou interdit l'USAID, mais veut poursuivre la coopération économique
Moscou interdit l'USAID, mais veut poursuivre la coopération économique - Sputnik France
S'abonner
Moscou espère que l'interdiction des activités de l'USAID (United States Agency for International Development) en Russie sera sans incidence sur la coopération russo-américaine dans l'économie et dans d'autres domaines, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou espère que l'interdiction des activités de l'USAID (United States Agency for International Development) en Russie sera sans incidence sur la coopération russo-américaine dans l'économie et dans d'autres domaines, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Les 19 et 20 septembre, le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a pris part à une réunion du Partenariat russo-américain du Pacifique qui a eu lieu à Tacoma (Etats de Washington). Il s'agit d'un forum important réunissant des responsables administratifs et des entrepreneurs de l'Extrême-Orient russe et du littoral américain du Pacifique.

"En ce qui concerne la décision de suspendre les activités de l'USAID en Russie, le représentant russe a espéré que cette décision n'affecterait pas la coopération bilatérale fondée sur l'égalité en droits et sur le respect mutuel dans l'économie et dans d'autres domaines", lit-on dans le communiqué de la diplomatie russe.

Selon le document, "il s'agit au fond d'un retour à la norme dans les relations russo-américaines".

Le principal sponsor étranger des ONG russes, l'agence USAID, cessera ses activités en Russie à partir du 1er octobre prochain. Moscou a estimé que cette structure tentait d'influer sur les processus politiques en Russie et que ses activités n'étaient pas conformes à l'objectif déclaré de promotion de la coopération humanitaire bilatérale.

Le ministère des Affaires étrangères s'est dans le même temps déclaré préoccupé par la proposition de certains membres du Congrès américain de substituer la loi antirusse Magnitski à l'amendement Jackson-Vanik, dont l'abolition est souhaitée par l'administration Obama.

La "loi Magnitski" (Magnitsky Act) a été proposée par un groupe de parlementaires américains en vue de sanctionner les fonctionnaires russes qui, selon les législateurs, auraient joué un rôle dans la mort du juriste d'un fonds d'investissement Sergueï Magnitski. Ce dernier, poursuivi pour fraude fiscale, est décédé en détention provisoire faute d'avoir reçu à temps des soins médicaux.

Ces parlementaires proposent de substituer l'adoption de la "loi Magnitski" à l'abolition de l'amendement Jackson-Vanik, adopté en 1974 et qui impose de sévères restrictions aux échanges commerciaux avec la Russie.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала