Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kiev – Bruxelles : dialogue de sourds

© © Collage: La Voix de la RussieKiev – Bruxelles : dialogue de sourds
Kiev – Bruxelles : dialogue de sourds - Sputnik France
S'abonner
A une semaine des législatives en Ukraine, les parlementaires allemands brandissent la menace d’enquêtes sur les éventuelles irrégularités constatées au cours du prochain scrutin.

L’Ukraine fournit elle-même à l’Union Européenne de nombreux motifs de préoccupation, a confié à La Voix de la Russie Susanne Stewart, expert de la Fondation berlinoise Science et politique (Stiftung Wissenschaft und Politik, SWP) :

« L’affaire Timochenko n’est pas l’unique prétexte. Mais à présent on attache, à mon avis, trop d’importance à cette affaire. A part ce cas, l’UE est préoccupée par le manque de démocratie dans plusieurs sphères : dans le domaine de la justice les problèmes dépassent le cadre de l’affaire Timochenko, dans celui des médias, l’attitude envers l’opposition suscite des questions. De plus, au début de son mandat présidentiel M. Ianoukovitch a annoncé tout un programme de réformes, mais seule une partie des transformations planifiées a été mise en oeuvre ».

Actuellement l’essentiel de l’intrigue entre Bruxelles et Kiev tourne autour de l’issue des élections et de la composition du nouveau gouvernement. En dépendra pour beaucoup, par exemple, le sort du nouveau sommet UE-Ukraine.

Les Européens découvriront sûrement de nombreuses irrégularités au cours de ces élections, mais ils ne les qualifieront pas d'inacceptables, estime le politologue Mikhaïl Pogrebinski :

« Je pense que les résultats seront reconnus. Il n’y aura pas de réaction dure, comme ce fut le cas pour les élections en Biélorussie ».

En somme, le dialogue Kiev -  Bruxelles est assez curieux. On ne saurait qualifier d'honnêtes les résultats d'élections auquelles Mme Timochenko n'aura pas participé, suggèrent les Européens. A Kiev on est serein quant au résultat du scrutin : les élections se déroulent normalement, le pays a besoin de réformes, et nous devrions bénéficier du soutien des électeurs, rassure le gouvernement ukrainien . T

 
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала