Bouclier: Moscou prêt à discuter avec la nouvelle administration US

© RIA Novosti . Mikhail Fomitchev / Aller dans la banque de photosBouclier: Moscou prêt à discuter avec la nouvelle administration US
Bouclier: Moscou prêt à discuter avec la nouvelle administration US - Sputnik France
Moscou a l'intention de poursuivre la discussion avec Washington sur le déploiement d'un bouclier antimissile en Europe après que les Etats-Unis auront formé une nouvelle administration compte tenu de la présidentielle, a déclaré le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Moscou a l'intention de poursuivre la discussion avec Washington sur le déploiement d'un bouclier antimissile en Europe après que les Etats-Unis auront formé une nouvelle administration compte tenu de la présidentielle, a déclaré mardi le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

"Il reste plusieurs problèmes dans nos relations avec les Américains. Avant tout celui du bouclier antimissile européen. Je ne vais pas entrer dans les détails, ils sont bien connus, mais il est évident que cela fera l'objet de nos discussions avec la nouvelle administration américaine", a indiqué M.Medvedev aux médias finlandais à la veille de sa visite en Finlande.

Les relations entre Moscou et Washington sont "un élément important de la politique internationale", puisque la Russie et les Etats-Unis sont des puissances nucléaires, selon le premier ministre.

Le déploiement du système de défense antimissile américain en Europe constitue la pierre d'achoppement des relations russo-américaines. Washington refuse de garantir que le nouveau système ne visera pas les forces de dissuasion nucléaire russes. Moscou menace pour sa part de déployer des missiles sol-air Iskander dans la région de Kaliningrad, enclavée entre la Lituanie et la Pologne, et de prendre d'autres mesures militaires et politiques. Dans le même temps, la Russie assure qu'elle est toujours prête à rétablir le dialogue et qu'il reste encore du temps pour parvenir à une entente.

En mars dernier, le président Barack Obama a promis de faire preuve de souplesse dans le domaine du bouclier antimissile après l'élection présidentielle américaine de novembre 2012. Moscou a espéré que les deux pays parviendraient à des ententes qui ne porteront pas préjudice à la sécurité russe et américaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала