Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pussy Riot: Poutine dénonce l'antisémitisme d'une punkette

© RIA Novosti . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosPussy Riot: Poutine dénonce l'antisémitisme d'une punkette
Pussy Riot: Poutine dénonce l'antisémitisme d'une punkette - Sputnik France
S'abonner
Il ne faut pas soutenir les antisémites, a déclaré à Moscou le président russe Vladimir Poutine, lors d'un forum russo-allemand, commentant une action organisée par une membre du groupe punk Pussy Riot avant leur fameuse "prière" en la cathédrale du Christ Sauveur.

Il ne faut pas soutenir les antisémites, a déclaré vendredi à Moscou le président russe Vladimir Poutine, lors d'un forum russo-allemand, commentant une action organisée par une membre du groupe punk Pussy Riot avant leur fameuse "prière" en la cathédrale du Christ Sauveur.

La chancelière allemande Angela Merkel, présente au forum russo-allemand, a "évoqué les jeunes filles qui s'étaient produites dans une église. Est-ce que Mme Merkel sait qu'une de ces jeunes filles a pendu un épouvantail représentant un Juif et a déclaré qu'il fallait se débarrasser de ces gens? Nous ne pouvons pas soutenir les personnes antisémites", a indiqué M.Poutine devant les journalistes.

Il a rappelé que "cette manifestation antisémite s'était tenue dans un grand centre commercial".

Le 17 août dernier, un tribunal de Moscou a reconnu trois des cinq membres du groupe punk féministe Pussy Riot - Maria Alekhina, Ekaterina Samoutsevitch et Nadejda Tolokonnikova - coupables de hooliganisme et les a condamnées à deux ans de colonie pénitentiaire pour avoir improvisé une "prière punk" devant l'autel de la cathédrale du Christ Sauveur de Moscou, haut lieu du culte orthodoxe russe, le 21 février. Lors de leur prière, les femmes ont supplié la Sainte Vierge de "chasser Poutine". Une vidéo de cette performance est disponible sur Internet. L'affaire a suscité un fort retentissement international. En appel, la justice russe a transformé la peine d'Ekaterina Samoutsevitch en sursis, autorisant sa libération immédiate le 10 octobre dernier.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала