Israël: des centaines de journalistes viennent couvrir l'opération à Gaza

Un demi-millier de journalistes étrangers se sont rendus en Israël pour couvrir son opération militaire contre les activistes du Hamas dans la bande de Gaza, s'ajoutant au millier et demi de correspondants déjà en poste dans le pays, rapporte le Bureau de presse du gouvernement israélien (GPO).

Un demi-millier de journalistes étrangers se sont rendus en Israël pour couvrir son opération militaire contre les activistes du Hamas dans la bande de Gaza, s'ajoutant au millier et demi de correspondants déjà en poste dans le pays, rapporte le Bureau de presse du gouvernement israélien (GPO).

"Après une baisse de la présence journalistique étrangère ces dernières années sur fond d'accalmie relative chez nous et d'événements du printemps arabe, nous observons ces derniers jours un véritable pont aérien. A peu près un tiers des 500 journalistes qui ont déjà débarqué en Israël viennent renforcer les équipes sur place", a indiqué Nitzan Hen, chef du GPO.

Ces chiffres de dimanche dernier ne tiennent cependant pas compte des journalistes qui auraient pu entrer en Israël sans se donner la peine de se faire accréditer officiellement.

Selon Maria Elkina, chef du service de la presse russophone, au lundi 19 novembre, presqu'un millier de nouveaux correspondants ont été officiellement accrédités pour travailler en Israël, ce qui leur permettait de se rendre dans la bande de Gaza.

Selon les autorités locales, un tiers des journalistes venus couvrir la guerre sont des Américains, et un autre tiers sont des Européens. Des médias russes envoient aussi leurs collaborateurs en Israël et dans la bande de Gaza. A la fin de la semaine dernière, des équipes d'une chaîne de télévision fédérale, d'un grand journal et de l'une des principales agences d'information russes ont débarqué à l'aéroport de Tel-Aviv.

Mercredi 14 novembre, les troupes israéliennes ont lancé une opération militaire d'envergure contre la bande de Gaza en représailles à des tirs massifs de roquettes de la part des activistes du Hamas. Depuis le début de l'opération, près de 90 Palestiniens, dont des femmes et des enfants, ainsi que trois Israéliens ont été tués.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала