Magnitski: la liste russe pourrait comprendre des magistrats US

Moscou pourrait inclure dans la "liste noire" établie en réponse à la "loi Magnitski" les Américains impliqués dans les enlèvements de citoyens russes, dont l'entrepreneur Viktor Bout et le pilote Konstantin Iarochenko, ainsi que les juges qui les ont condamnés à de longues peines de prison, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Moscou pourrait inclure dans la "liste noire" établie en réponse à la "loi Magnitski" les Américains impliqués dans les enlèvements de citoyens russes, dont l'entrepreneur Viktor Bout et le pilote Konstantin Iarochenko, ainsi que les juges qui les ont condamnés à de longues peines de prison, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nous proposons d'inclure également dans notre liste des personnes ayant joué un rôle dans les enlèvements de citoyens russes, dont Viktor Bout et Konstantin Iarochenko en Thaïlande et au Liberia", a indiqué jeudi M. Lavrov à la chaîne de télévision Euronews.

Selon le ministre, ces "enlèvements" ont été commis en violation des lois de ces pays et des droits des Russes condamnés à de longues peines de prison uniquement pour leurs intentions.

"Comparez ces jugements avec ceux rendus aux assassins de nos enfants: une personne reconnue coupable de crimes réels se voit condamnée avec sursis ou libérée dans la salle d'audience", a affirmé le chef de la diplomatie russe.

L'homme d'affaires russe Viktor Bout a été arrêté en Thaïlande en 2008 et extradé vers les Etats-Unis où il a été condamné à 25 ans de prison ferme et à 15 millions de dollars d'amende pour avoir promis de vendre des armes aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) lors d'une rencontre avec des agents de la CIA qui se faisaient passer pour des représentants des FARC.

Le pilote russe Konstantin Iarochenko a été interpellé au Liberia le 28 mai 2010 et extradé vers les Etats-Unis où il a été condamné à 20 ans de prison pour avoir projeté d'acheminer clandestinement un lot important de cocaïne d'Amérique latine vers les Etats-Unis.

En été 2008, le garçon d'origine russe Dima Iakovlev (2 ans) est mort pour avoir été oublié dans une voiture en pleine chaleur par son père adoptif américain. Ce dernier a été acquitté par un tribunal de Virginie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала