Etrangers attaqués en Syrie: Moscou réclame une réaction immédiate de l'Onu

Moscou exige que le Conseil de sécurité de l'Onu réagisse immédiatement aux menaces et attaques contre les étrangers qui ne sont pas impliqués dans le conflit armé en Syrie et somme l'opposition de cesser de le faire, a déclaré Alexandre Loukachevitch, porte-parole de la diplomatie russe.

Moscou exige que le Conseil de sécurité de l'Onu réagisse immédiatement aux menaces et attaques contre les étrangers qui ne sont pas impliqués dans le conflit armé en Syrie et somme l'opposition de cesser de le faire, a déclaré jeudi Alexandre Loukachevitch, porte-parole de la diplomatie russe.

"Nous exigeons une réaction immédiate du Conseil de sécurité de l'Onu, nous exigeons qu'il lance une sévère mise en garde à l'opposition syrienne, en la sommant de cesser immédiatement menaces et attaques contre les ressortissants étrangers qui ne sont pas impliques dans le conflit armé en Syrie, et qu'il exhorte les Etats ayant de l'influence sur l'opposition syrienne à adopter toutes les mesures nécessaires pour libérer les otages. Nous appelons les auteurs de ce crime à libérer immédiatement nos concitoyens et les ressortissants de "pays tiers", lit-on dans la déclaration de M.Loukachevitch, publiée sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Deux Russes et un Italien ont été enlevés lundi dernier par des inconnus près de la ville syrienne de Lattaquié (ouest). Les trois otages travaillaient à l'aciérie Hmisho & Co, située dans la ville industrielle de Hassia, près de Homs (centre). Les ravisseurs ont contacté l'entreprise par téléphone pour réclamer une rançon.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала