Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: la crise serait vite réglée s'il n'y avait pas d'ingérence étrangère (Assad)

© RIA NovostiLe président syrien Bachar el-Assad
Le président syrien Bachar el-Assad - Sputnik France
S'abonner
On peut régler la crise syrienne en deux semaines si les ennemis du régime place cessent d'envoyer des armes et des renforts de Turquie, a déclaré le président syrien Bachar el-Assad cité par le journal libanais Al-Akhbar.

On peut régler la crise syrienne en deux semaines si les ennemis du régime place cessent d'envoyer des armes et des renforts de Turquie, a déclaré lundi le président syrien Bachar el-Assad cité par le journal libanais Al-Akhbar.

M.Assad a eu lundi une rencontre de trois heures avec un "groupe de visiteurs de pays arabes" au Palais présidentiel Al-Rawda de Damas, selon le journal qui ne fournit pas de détails concernant le "groupe des visiteurs".

Ces derniers temps, l'armée syrienne a repris l'initiative dans la guerre contre les groupes armés bénéficiant d'une assistance financière étrangère, selon M.Assad. Les militaires syriens ont infligé plusieurs défaites aux rebelles qui n'ont réussi à établir un contrôle sur aucune des provinces syriennes en 22 mois des hostilités, d'après le président.

Les groupes de combattants anti-Assad opèrent surtout près des frontières avec la Turquie, la Jordanie et le Liban et dans plusieurs banlieues de Damas. La capitale syrienne et la route menant à l'aéroport de Damas sont bien protégées, a ajouté le président cité par le journal.

M.Assad s'est dit persuadé que la Russie soutiendrait toujours Damas, parce que "ce n'est pas le régime syrien que la Russie défend, mais elle-même", selon lui. Le président syrien a réaffirmé l'intention de Damas de coopérer avec l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

La Syrie a déjà traversé l'étape la plus difficile de la crise et son gouvernement devait maintenant procéder à la reconstruction du pays et encourager le retour des réfugiés, a conclu M.Assad.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала