Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou pourrait modifier la structure de ses réserves or-devises

© Photo: RIA NovostiMoscou pourrait modifier la structure de ses réserves or-devises
Moscou pourrait modifier la structure de ses réserves or-devises - Sputnik France
S'abonner
Plus de monnaies, solides et différentes. La Russie pourrait diversifier la corbeille de ses réserves d’or et de devises. Actuellement elle est composée presqu’à moitié du dollar US, à plus de 40 % de l’euro, le reste est réparti entre la livre sterling britannique, le yen japonais et le dollar australien. En somme les réserves se chiffrent à 532 milliards de dollars.

une interview au journal allemand Handelsblatt. Le stratège d’EFG Asset Management Guéorgui Voronkov évoque les opérations possibles. Ainsi l’expert n’exclut pas des investissements dans les obligations d’Etat de pays industrialisés :

« Il serait sans doute correct de réduire les actifs en euros au profit des titres suisses. Il serait bon de regarder du côté des titres chinois. Je ne me risquerais pas à investir dans les titres nippons, parce que les Japonais veulent relancer l’inflation. Si le taux d’inflation dépasse le taux de rentabilité, l’opération serait un échec. La Russie va perdre sur cela. Il faudrait regarder, par exemple, les titres de la France, où les taux d’intérêts sont supérieurs au taux de l’inflation, ou encore les titres de l’Italie. Si on prend les titres américains, il est évident que le monde n’est pas enthousiasmé par la situation des Etats-Unis ».

Les bons étrangers c’est pour le moment de la théorie. Dmitri Medvedev a déclaré que la Russie n’avait pas l’intention pour le moment d’acquérir les obligations de pays européens. Les titres, c’est possible. Mais là ce ne sont pas que des plans. La part de la monnaie européenne dans les réserves internationales de la Russie représente 42 %. Et il est peu probable qu’elle change prochainement. La loyauté de la Russie envers l’euro est un soutien pour elle. Si le gouvernement russe se décide quand même à modifier la structure de ses réserves d’or et de devises, cela ne conduira pas à des fluctuations importantes des cours de change.

En attendant la crise dans la zone euro s’approfondit, tout comme s’aggravent les problèmes du budget et du taux de chômage aux Etats-Unis. En conséquence, les perspectives du yuan chinois et du rouble russe de devenir des monnaies de référence internationales augmentent. T

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала