Le Soukhoï Superjet-100 prêt à être exporté à l'étranger

© Photo: RIA NovostiLe Soukhoï Superjet-100 prêt à être exporté à l'étranger
Le Soukhoï Superjet-100 prêt à être exporté à l'étranger - Sputnik France
Malgré la catastrophe de mai 2012, le moyen-courrier russe a de bonnes perspectives de commercialisation en Asie et en Amérique latine, selon ses concepteurs. Le contrat commercial de Soukhoï avec l’Indonésie est actuellement en cours de réalisation.

C’est en arrivant dans la ville chinoise de Harbin (Nord de la Chine) que l’avion Soukhoï Superjet-100 a réalisé son premier vol commercial vers l’Asie au départ de la ville de Iakoutsk, rapporte le service de presse de Soukhoï Civil Aircraft Company (SCAC).

Mercredi, la compagnie indonésienne Sky Aviation, l’un des principaux transporteurs aériens du pays, a reçu son premier SSJ-100, fabriqué à Komsomolsk-sur-l’Amour. Il s’agit du premier des douze appareils russes qui seront livrés à Jakarta dans le cadre d’un contrat de livraison signé par le transporteur indonésien avec la compagnie Superjet International lors du salon international de l’aviation et de l’espace MAKS en 2011. En vertu de ce contrat, dont la valeur totale atteint 380 millions de dollars, les douze appareils devront être livrés à la partie indonésienne entre 2012 et 2015. Par ailleurs, SuperJet International fournira également les pièces détachées et se chargera de la maintenance des appareils pendant 10 ans.

Le premier SSJ-100 était attendu en Indonésie en décembre 2012. Mais le bordereau de livraison de l’aéronef n’a été signé que le 29 décembre 2012, et il a fallu régler toute une série de formalités avant de pouvoir l’expédier à Jakarta.

Après la catastrophe du 9 mai dernier (un appareil Soukhoï Superjet-100 avec 45 personnes à bord, dont 8 Russes, s’est écrasé contre la montagne Salak pendant un vol de démonstration), les autorités indonésiennes ont évoqué leur intention d’annuler leurs projets d’acquisition du nouveau moyen-courrier russe. Cependant, après une enquête détaillée sur les causes du crash qui a révélé l’erreur humaine, le contrat a été maintenu. L’Indonésie a validé le certificat international sur cet appareil en novembre 2012.

Sky Aviation exploitera le moyen courrier SSJ-100 sur les lignes reliant les différentes parties de l’Indonésie.

« Notre pays est un archipel constitué de nombreuses îles. Elles doivent être reliées par des liaisons aériennes », a indiqué le directeur général de Sky Aviation Krisman Tarigan lors de la cérémonie consacrée à l’arrivée du premier appareil en Indonésie. « Le moyen courrier Soukhoï Superjet-100 est une très bon moyen de résoudre ce problème, car les avions desservant actuellement ces lignes ne sont pas rentables. Par ailleurs, de nombreux aéroports d’Indonésie ont des pistes de décollage et d’atterrissage assez courtes, ce qui constitue un handicap pour de nombreux aéronefs. Ce n’est pas un problème pour le SSJ-100, qui peut décoller et atterrir sur une piste de moins de 1 800 mètres ».

Les trois premiers appareils livrés à l’Indonésie auront 12 places en classe affaires et 75 en classe économique. L'appareil a été développé en partenariat avec la société Boeing et le constructeur italien Finmeccanica.

Selon le président de SCAC Andreï Kalinovski, le marché de l’Asie de Sud-est pourrait devenir l’un des plus importants pour les avions de ligne russes de la société grâce à leurs caractéristiques techniques et leur rapport qualité/prix. Ainsi, le Laos qui s'est dit intéressé par l'acquisition de trois SSJ-100, et a déjà reçu le premier aéronef au cours en février. Par ailleurs, une vingtaine d'appareils SSJ-100 devraient être livrés au Mexique dans le cadre d'un contrat avec la compagnie Interjet.

En vertu des accords signés, le constructeur devrait exporter en tout plus de 30 appareils au cours de l’année 2013.


Réalisation du contrat avec Kartika Airlines reportée

Selon Reuters, Soukhoï Civil Aircraft Company a décidé de reporter le contrat avec un autre transporteur indonésien, la compagnie Kartika Airlines pour une valeur de 900 millions de dollars.

Le constructeur russe a précisé que les garanties financières présentées par la compagnie indonésienne, qui comptait acheter 30 avions SSJ-100, était insuffisantes pour la réalisation de la transaction.

Aucune date ultérieure de signature du contrat n’a été citée. T

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала