Moscou-Paris : cap sur le rapprochement

© Photo: RIA NovostiMoscou-Paris : cap sur le rapprochement
Moscou-Paris : cap sur le rapprochement - Sputnik France
Le président russe Vladimir Poutine a eu le 28 février au Kremlin les pourparlers avec son homologue français François Hollande. Les deux leaders ont examiné en détail la coopération économique et culturelle ainsi que la situation en Afrique du Nord.

C’est la première visite de travail de François Hollande dans la capitale russe. Les deux présidents s’étaient entretenus précédemment en juin dernier à Paris. Les parties ont réaffirmé le contenu traditionnel et la diversifié des relations bilatérales. La Russie et la France mettent en œuvre toute une série de projets fructueux dans le secteur énergétique, les constructions mécaniques, les transports, la médecine et l’écologie. Les liens culturels et humanitaires sont aussi très intenses. Il est prévu d’organiser les Années croisées du cinéma et du théâtre.

Les interlocuteurs ont donné la priorité à l’économie. Selon Vladimir Poutine, le chiffre d’affaires du commerce russo-français a baissé en 2012 en raison des problèmes dans l’économie mondiale. Néanmoins, il atteint près de 25 milliards de dollars. Les deux pays ont accumulé les investissements réciproques. Cependant, il existe un déséquilibre. Ainsi, les capitaux placés dans l’économie russe ont dépassé 9 milliards de dollars, alors que les investissements russes sont sensiblement en retard : moins de 200 millions. Les deux pays mettront à profit toutes sortes d’instruments pour supprimer cette disproportion. Qui plus est, selon le leader russe, les interlocuteurs ont abordé les relations Russie-UE.

« La Russie participe à l’aide internationale apportée aux économies en crise, aux efforts collectifs sous l’égide du FMI en vue de régler les problèmes économiques globaux. Nous entendons coopérer étroitement avec la France dans le cadre de la présidence de la Russie au G20. Il est constaté que l’annulation du régime de visas avec l’UE contribuerait à promouvoir le business russo-français ».

François Hollande s’est exprimé prudemment sur l’annulation des visas. Il est favorable à la simplification de procédure de délivrance des visas. Quant aux problèmes internationaux urgents, le leader français a exprimé sa reconnaissance à la Russie pour sa contribution au retrait du contingent français d’Afghanistan terminé en 2012 et pour le soutien de Moscou à l’intervention la France au Mali. Un progrès a été enregistré dans l’examen du problème syrien, a déclaré François Hollande.

« Notre objectif commun consiste à lutter contre le terrorisme et à prévenir la désintégration du pays. Certes, nos positions divergent sur les moyens d’assurer le dialogue politique. Nous estimons un tel dialogue impossible en coopération avec Bachar al-Assad. D’autres parties le considèrent comme le représentant du peuple syrien avec qui le dialogue est possible ».

Ainsi, tout en adoptant une conception stratégique commune concernant l’avenir de la Syrie en tant qu’Etat uni et pacifique, Moscou et Paris sont toujours en quête de compromis politique au sujet du sort de Bachar al-Assad.

Les parties ont procédé à un échange d’expérience dans la lutte contre le narcotrafic, évoqué le chantier olympique à Sotchi et les préparatifs du Championnat du monde de football en 2018. Les deux présidents ont signé des mémorandums et des accords dans les hautes technologies, l’exploration de l’Espace, les transports et les investissements directs. Le président français a promis d’accélérer la fondation d’un Centre culturel orthodoxe russe à Paris et la partie russe a cédé à bail des superficies supplémentaires pour le Lycée français Alexandre Dumas de Moscou. T

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала