L'Allemagne ne touchera pas aux néonazis (médias)

© RIA Novosti . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photosL'Allemagne ne touchera pas aux néonazis (médias)
L'Allemagne ne touchera pas aux néonazis (médias) - Sputnik Afrique
Le gouvernement allemand a refusé de soumettre à la Cour constitutionnelle de Karlsruhe une demande d’interdiction du parti national-démocrate (NPD). Cette décision a été prise mercredi pendant une réunion de l’exécutif, a écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Le gouvernement allemand a refusé de soumettre à la Cour constitutionnelle de Karlsruhe une demande d’interdiction du parti national-démocrate (NPD). Cette décision a été prise mercredi pendant une réunion de l’exécutif, a écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Depuis un peu plus d'un an, la question de l’existence du NPD - l'épine dorsale du milieu néonazi, d'extrême-droite, raciste et xénophobe - est devenue très pertinente. Le groupe terroriste Clandestinité nationale socialiste a été découvert par hasard en novembre 2011 : pendant dix ans il a commis des crimes racistes, des attentats en ville et d'autres crimes sous le nez du gouvernement. Des liens de ses membres avec les milieux nazis, y compris les fonctionnaires du NPD, ont été établis. L'interdiction du principal parti néonazi est devenue une affaire de principe, elle était exigée lors des débats politiques et publics et soutenue lors des sondages.

Au final, un dossier de 1 000 pages a été constitué avec l'aide des forces de l'ordre pour prouver la nature anticonstitutionnelle de l'idéologie, de la politique et des pratiques du NPD. Dans ces circonstances, les 16 Länder ont décidé, en décembre dernier, de soumettre à la Cour constitutionnelle une d'interdiction du parti. Mais un dilemme politique est survenu : est-ce que le Bundesrat (la Chambre des Länder) sera soutenu par les requêtes solidaires du gouvernement fédéral et du Bundestag ?

On comptait sur le soutien du gouvernement contre le néonazisme. Cette attente était alimentée par les récentes déclarations de la chancelière Angela Merkel mais finalement, cette dernière n'a pas osé s’opposer au chef de la coalition noire-jaune. Le leader des libéraux, vice-chancelier et ministre de l'Economie Philipp Rösler, a eu le courage de devancer publiquement la décision du gouvernement. Lundi déjà, il avait annoncé que les cinq ministres de son parti considéraient la saisie de la Cour de Karlsruhe comme inutile.

Même s’il estime inutile de s'adresser à la Cour constitutionnelle, le gouvernement fédéral exprime tout de même son "respect" et "prend en compte" la position des Länder. Tout en considérant la lutte contre l'extrémisme de droite comme une "tâche politique et sociale permanente".

Mais un fait est un fait. Le ministre de l'Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie, Ralf Jaeger, actif partisan de l'interdiction du NPD, estime que le gouvernement fédéral a envoyé un signal négatif. Les démocrates doivent tout faire pour défendre les hautes valeurs de la constitution.
Et le NPD, selon lui, "prépare le terrain pour la violence brune, incite à la haine envers les étrangers, son idéologie est antidémocratique et misanthrope, et l'Allemagne soutient ce racisme financé par l'argent du contribuable".

Aux yeux de la grande majorité des Allemands, tout cela est scandaleux. Le gouvernement a rejeté une demande démocratique commune, impliquant la saisie de la Cour constitutionnelle avec les branches du pouvoir législatif. La décision prise mercredi réduit à néant l'intention d'appuyer le Bundesrat par une requête du Bundestag à la Cour constitutionnelle - avant tout soutenue par les socio-démocrates. Il est clair que la fraction des libéraux ne voterait pas pour elle et, en suivant le gouvernement, ils seraient accompagnés par les députés démocrates chrétiens.

Reste le Bundesrat. Sa requête devrait être soumise à la Cour constitutionnelle en juin.
La semaine dernière les chefs de gouvernement de tous les Länder, dirigés aussi bien par des chrétiens que des socio-démocrates, ont confirmé leur unité dans cette affaire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала