Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Berezovski avait demandé pardon à Poutine (Kremlin)

S'abonner
Boris Berezovski, ex-milliardaire russe en exil qui est décédé samedi en Grande-Bretagne, souhaitait revenir en Russie et avait demandé pardon au président Vladimir Poutine deux mois avant sa mort, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Boris Berezovski, ex-milliardaire russe en exil qui est décédé samedi en Grande-Bretagne, souhaitait revenir en Russie et avait demandé pardon au président Vladimir Poutine deux mois avant sa mort, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"M.Poutine a été informé de la mort de Boris Berezovski. Il y a environ deux mois, M.Berezovski a envoyé une lettre à Vladimir Poutine, qu'il avait rédigée en personne, où il reconnaissait avoir commis beaucoup de fautes et en demandait pardon à M.Poutine", a indiqué le porte-parole à la chaîne de télévision Rossia 24.

M.Peskov a ajouté que le défunt homme d'affaires avait demandé la permission de revenir en Russie.

Boris Berezovski, 67 ans, a été retrouvé mort dans la salle de bains de sa résidence londonienne ce samedi 23 mars vers 11h00 du matin.

Selon un avocat de M.Berezovski, il s'agit d'un suicide, tandis que d'autres sources affirment qu'il est mort d'un infarctus.

Opposant déclaré au Kremlin, M.Berezovski s'est exilé dans la capitale britannique en 2000. Il a reçu l'asile politique le 11 septembre 2003. En Russie, M.Berezovski faisait l'objet de poursuites judiciaires et a été condamné par contumace à 13 et 6 ans de prison fermes pour escroquerie, détournement de fonds et blanchiment d'argent des sociétés Aeroflot, LogoVAZ et AvtoVAZ. Le Parquet général russe réclamait son extradition, mais Londres ne cessait de rejeter les requêtes de Moscou.

M.Berezovski a fini sa vie presque ruiné. Il a été débouté fin août 2012 dans le procès intenté devant la Haute Cour de justice de Londres contre son ex-associé, le milliardaire Roman Abramovitch, qu'il avait accusé de l'avoir contraint à vendre ses actifs dans plusieurs sociétés russes au début des années 2000.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала