Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie, la Chine et les tigres de l’Amour

© ©Photo: digitalART2/ flickr.comLa Russie, la Chine et les tigres de l’Amour
La Russie, la Chine et les tigres de l’Amour - Sputnik France
S'abonner
Après leur visite du parc national Zemlia leoparda (Terre du léopard) au Primorié, les chercheurs chinois ont exprimé leur volonté de conclure un accord de coopération avec les scientifiques russes dans la protection du tigre de l’Amour.

Le programme d’étude et de protection du tigre de l’Amour dans la zone frontalière entre la Chine et la Russie a été lancé au début de 2013 par l’Académie chinoise des sciences. Dans le cadre de ce programme, les spécialistes chinois travaillant dans la réserve naturelle de Changbaishan (province de Jilin) ont rencontré leurs confrères russes. En visitant ensemble la réserve Zemlia leoparda (Terre de léopard), les chercheurs ont discuté des perspectives de signature d’un accord de coopération russo-chinois dans ce domaine. L’accord sera signé en avril, a indiqué à La Voix de la Russie la vice-directrice de la réserve Elena Salmanova.

« La partie chinoise est très intéressée par la coopération avec la Russie, parce que les scientifiques russes ont une vaste expérience de l'étude du tigre de l'Amour. Les Chinois ont besoin du soutien de la partie russe, en particulier dans les premières étapes de notre projet ».

La Russie et la Chine prévoient de créer des zones frontalières de protection du tigre sibérien et de la panthère de l’Amour. Pour l’instant, la coopération se déroulera sous la forme d’échange d’informations.

« Lorsque le projet passera en phase de réalisation, les chercheurs russes y participeront du côté chinois »,explique Elena Salmanova. « On prévoit d’accueillir également une délégation chinoise pour enseigner nos méthodes de protection des animaux rares ».

Le parc national «Terre de léopard » regroupe aussi la réserve Kerovaïa Pad et une réserve naturelle de protection des léopards. Sa superficie totale représente 262.000 hectares. Le programme de protection du tigre de l'Amour a été lancé au Primorié il y a 10 ans. Pendant ce temps, selon Salmanova, les scientifiques russes ont accumulé une vaste expérience dans le domaine de l'étude et la protection des oiseaux rares.

« Notre région abrite une dizaine de tigres de l'Amour. En comparant avec les années précédentes, lorsque nous n’avions que deux ou trois spécimens, c’est un progrès considérable. Les tigres se sentent bien sur notre territoire », explique-t-elle.

En Chine, les tigres habitent dans la réserve de Hunchun. Il s'agit d'une zone protégée, même si sa protection diffère de celle qui est appliquée en Russie. Les Chinois ne savent pas combien de tigres ou de léopards vivent dans leur réserve. Les spécialistes manquent d’expérience et de qualification. C’est pour quoi en février, les spécialistes russes ont recensé les animaux de la réserve de Hunchun grâce à des pièges photographiques. T

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала