Syrie: armes pour l'opposition, pas de consensus au sein de l'Otan (Vershbow)

Les pays de l'Otan restent divisés sur la question de la levée de l'embargo sur les livraisons d'armes aux rebelles syriens, a déclaré sur les ondes de la radio Echo de Moscou le secrétaire général adjoint de l'Alliance, Alexander Vershbow.

Les pays de l'Otan restent divisés sur la question de la levée de l'embargo sur les livraisons d'armes aux rebelles syriens, a déclaré vendredi sur les ondes de la radio Echo de Moscou le secrétaire général adjoint de l'Alliance, Alexander Vershbow. 

"Il n'y a toujours pas de consensus sur cette question au sein de l'Otan. Il y a nombre de positions divergentes. Mais le fait même que les discussions se poursuivent témoigne de la déception croissante face au bain de sang et à la violence du régime d'Assad contre son peuple", a indiqué M.Vershbow.

Le 24è sommet de la Ligue arabe qui a clôturé ses travaux mardi soir dans la capitale du Qatar a adopté la "Déclaration de Doha" entérinant "le droit des Etats membres de la Ligue d'armer l'opposition syrienne", luttant pour le renversement du président Bachar el-Assad. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a salué la Coalition nationale des forces révolutionnaires et d'opposition de la Syrie comme "seul représentant du peuple syrien".

Le conflit syrien a fait en l'espace de deux ans, selon l'Onu, plus de 70.000 morts et des millions de réfugiés et de déplacés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала