Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bouclier antimissile en Europe: les USA comptent coopérer avec la Russie

© RIA Novosti . Mikhail Fomichev  / Aller dans la banque de photosBouclier antimissile en Europe: les USA comptent coopérer avec la Russie
Bouclier antimissile en Europe: les USA comptent coopérer avec la Russie - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis sont disposés à coopérer avec la Russie dans le domaine de la défense antimissile, a déclaré jeudi à Washington le candidat au poste de commandant des forces de l'OTAN en Europe, le général Philip Breedlove.

Les Etats-Unis sont disposés à coopérer avec la Russie dans le domaine de la défense antimissile, a déclaré jeudi à Washington le candidat au poste de commandant des forces de l'OTAN en Europe, le général Philip Breedlove.

"Nous devons rechercher des voies de coopération avec la Russie" en ce qui concerne la création du bouclier antimissile en Europe, a indiqué le général Breedlove lors d'auditions parlementaires consacrées aux forces armées.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a antérieurement déclaré à la chaîne RTVi qu'il ne voyait pas d'indices attestant que les Etats-Unis avaient renoncé à leur projet de bouclier antimissile européen, malgré le fait que les autorités américaines aient reporté la réalisation de la quatrième étape du projet.

La Russie comprend que "la tentative de renforcer la sécurité de l'Europe et des Etats-Unis en créant un système de défense antimissile présente un risque pour la sécurité de la Russie. Cela est contraire à l'engagement pris par l'OTAN dans le cadre du Conseil Russie-OTAN", a ajouté M.Lavrov.

Moscou a besoin "de garanties juridiques, mais aussi d'une liste de critères approuvées par les deux parties et permettant de vérifier le respect des garanties à chaque étape. Cela lui permettra de s'assurer que l'évolution du bouclier antimissile américain global répond toujours à son objectif initial, à savoir d'écarter les menaces balistiques surgissant à l'extérieur de la région euro-atlantique", a conclu M.Lavrov.

Les Etats-Unis ont annoncé en mars dernier leur intention de renoncer au déploiement de missiles-intercepteurs supplémentaires en Pologne et en Roumanie dans le cadre de leur système de défense antimissile, ainsi que de renforcer leur programme de défense antimissile à l'horizon 2017 en réponse aux menaces émanant de Pyongyang.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала