Syrie: pas de zone d'exclusion aérienne en vue (Otan)

L'Otan ne compte pas pour le moment d'instaurer une zone d'exclusion aérienne sur la Syrie pour protéger la Turquie, a annoncé vendredi à Bruxelles le secrétaire général de l'Alliance atlantique Anders Fogh Rasmussen.

L'Otan ne compte pas pour le moment d'instaurer une zone d'exclusion aérienne sur la Syrie pour protéger la Turquie, a annoncé vendredi à Bruxelles le secrétaire général de l'Alliance atlantique Anders Fogh Rasmussen.

"Nous ne possédons pas de tels projets, mais il est évident que si la situation s'aggrave, il sera de notre devoir d'assurer la protection de notre allié", a indiqué le SG de l'Otan.

Auparavant, M.Rasmussen a à plusieurs reprises déclaré que l'Alliance n'avait pas l'intention de s'ingérer dans la crise syrienne.

En deux ans, le conflit en Syrie a fait plus de 70.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés. Les rebelles syriens bénéficient d'un soutien étranger. Damas affirme que des milliers de mercenaires étrangers, y compris des commandos de groupes terroristes, combattent dans les rangs de l'opposition armée.

En février dernier, les forces de l'Otan ont achevé le déploiement de missiles Patriot acheminés des Etats-Unis, des Pays-Bas et d'Allemagne sur le territoire turc. L'Alliance a installé les missiles sur demande d'Ankara qui avait exprimé son inquiétude face à une éventuelle frappe balistique en provenance de Syrie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала