Syrie: aider l'opposition contre le régime contribue au terrorisme (Moscou)

Une aide accordée à l'opposition syrienne dans ses tentatives de renverser le régime en place se solderait par un regain de terrorisme dans les pays voisins de la Syrie, a mis en garde le délégué permanent russe auprès de l'Onu, Vitali Tchourkine.

Une aide accordée à l'opposition syrienne dans ses tentatives de renverser le régime en place se solderait par un regain de terrorisme dans les pays voisins de la Syrie, a mis en garde mercredi le délégué permanent russe auprès de l'Onu, Vitali Tchourkine.
 
"Si la volonté de mener la guerre jusqu'au bout, encouragée par la minorité agressive de la communauté internationale, prend le dessus, cela ne manquera pas de provoquer la dégradation ultérieure de la situation et un regain d'activités terroristes, notamment dans les pays voisins (de la Syrie, ndlr)", a déclaré le diplomate lors d'une réunion ouverte sur le Proche-Orient au Conseil de sécurité de l'Onu.
 
 Et de rappeler l'intention de certains pays d'approvisionner les rebelles syriens en armes qui "risquaient finalement tomber entre les mains de terroristes".
 
Par ailleurs, l'ambassadeur russe a attiré l'attention du Conseil de sécurité sur la décision de l'Union européenne autorisant des importations de pétrole des territoires contrôlés par l'opposition syrienne.
 
Selon M.Tchourkine, des finances iraient alors aux groupes armés les plus puissants, dont les extrémistes du Front al Nousra, mouvement islamiste à la pointe de l'insurrection syrienne lié à Al-Qaïda et contrôlant bien des gisements pétroliers sur les territoires échappant au contrôle de Damas.
 
Le conflit en Syrie a fait plus de 70.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés depuis mars 2011, selon l'Onu. Les rebelles syriens bénéficient d'un soutien étranger. Damas affirme que des milliers de mercenaires étrangers, y compris des commandos de groupes terroristes, combattent dans les rangs de l'opposition armée. L'Occident ne cesse d'insister sur le départ du président Bachar el-Assad.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала