Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Boston: de l'ADN féminin retrouvé sur une bombe

S'abonner
Les enquêteurs auraient retrouvé de l'ADN féminin sur un des deux engins explosifs utilisés dans le double-attentat de Boston, a annoncé lundi le Wall Street Journal.

Les enquêteurs auraient retrouvé de l'ADN féminin sur un des deux engins explosifs utilisés dans le double-attentat de Boston, a annoncé lundi le Wall Street Journal. 

Selon des sources policières proches de l'enquête, l'identité de la détentrice de l'ADN prélevé sur la bombe n'a pas encore été établie. 

D'après une des hypothèses possibles, il pourrait s'agir de l'ADN de l'employée du magasin ayant vendu aux terroristes présumés le matériel nécessaire à la fabrication de bombes. Une autre version suggère qu'un cheveu féminin serait tombé sur l'engin explosif en question. 

Cependant, le FBI s'est rendu lundi au domicile des patents de Katherine Russell, veuve du suspect Tamerlan Tsarnaïev, et ont prélevé des  échantillons d'ADN chez cette dernière.  

Le Service fédéral de sécurité (FSB) russe avait auparavant annoncé avoir transmis aux services spéciaux américains des enregistrements des conversations téléphoniques de Zoubeïdat Tsarnaïeva, mère des deux principaux suspects de l'attentat de Boston, où elle parlait du jihad (la "guerre sainte" contre les "infidèles"). 

Deux explosions se sont produites le 15 avril près de la ligne d'arrivée du marathon international de Boston, faisant trois morts et plus de 280 blessés. Un terroriste présumé, Tamerlan Tsarnaïev, a succombé à ses blessures à l'hôpital vendredi dernier, après avoir livré une résistance armée à la police. Son frère cadet, Djokhar Tsarnaïev, a été interpellé dans la nuit du 19 au 20 avril dans une banlieue de Boston.    

Grièvement blessé pendant la traque, il est toujours sur son lit d'hôpital. Il s'est vu notifier plusieurs chefs d'accusation, dont l'utilisation d'une arme de destruction massive, et risque la peine de mort. 

Lors de l'interrogatoire, Djokhar Tsarnaïev a indiqué avoir agi en représailles aux guerres menées par les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan et avoué avoir envisagé un attentat à New York.      

Bien qu'engagés à collaborer avec l'enquête, les parents des frères Tsarnaïev doutent de la version officielle.   

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала