Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: Obama charge le Pentagone de se préparer à toute éventualité

S'abonner
Le Pentagone est prêt à différents scénarios d'évolution de la situation en Syrie, y compris à l'usage éventuel d'armes chimiques dans ce pays, a indiqué le président américain Barack Obama.

Le Pentagone est prêt à différents scénarios d'évolution de la situation en Syrie, y compris à l'usage éventuel d'armes chimiques dans ce pays, a indiqué mardi le président américain Barack Obama.

"J'ai chargé le Pentagone et les services de renseignements de se préparer à toute éventualité", déclaré M.Obama devant les journalistes.

Le président américain évoque régulièrement cette "ligne rouge" que Damas ne doit pas franchir, sans quoi la communauté internationale devra s'engager davantage dans le conflit syrien.

La Maison Blanche et le Pentagone ont récemment annoncé la probable utilisation "à petite échelle" d'armes chimiques, en particulier du sarin, par le régime de Bachar el-Assad en Syrie, tout en soulignant cependant que ces renseignements des services secrets américains n'étaient pas encore "suffisants".

Fin mars, les autorités syriennes ont demandé à l'Onu d'enquêter sur l'attaque chimique perpétrée par l'opposition le 19 mars dans la province d'Alep. Les rebelles ont pour leur part affirmé que les troupes gouvernementales en avaient employé en décembre dernier à Homs.

Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a suggéré d'enquêter sur toutes les allégations de recours aux armes chimiques en Syrie et a indiqué qu'une équipe d'experts était prête à se rendre sur place sitôt donné le feu vert par Damas.

Damas a cependant refusé d'autoriser les experts de l'Onu à se rendre en Syrie pour enquêter sur ces deux attaques présumées à l'arme chimique, les autorités syriennes déclarant ne pas approuver les modalités de cette enquête.

Le conflit en Syrie a fait plus de 70.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés depuis mars 2011, selon l'Onu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала