Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Golan: l'Onu fait tout pour libérer ses casques bleus (porte-parole)

S'abonner
L'Onu fait tout pour libérer les casques bleus philippins enlevés mardi en Syrie à proximité du plateau du Golan occupé par Israël depuis 1967, a annoncé aux journalistes le porte-parole de l'Organisation, Martin Nesirsky.

L'Onu fait tout pour libérer les casques bleus philippins enlevés mardi en Syrie à proximité du plateau du Golan occupé par Israël depuis 1967, a annoncé aux journalistes le porte-parole de l'Organisation, Martin Nesirsky.

"Nous pouvons confirmer que quatre casques bleus philippins ont été capturés par un groupe armé inconnu près du poste d'observation 87, aux abords de la localité de Al-Jamlah, alors qu'ils patrouillaient dans la zone-tampon entre Israël et la Syrie. Des efforts sont déployés pour les libérer", a déclaré M.Nesirsky.

Et d'ajouter que le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, était préoccupé par l'incident et réclamait la libération immédiate des militaires de la Force des Nations unies chargée de l'observation du désengagement sur le Golan (FNUOD).

Selon le porte-parole, l'enlèvement a été immédiatement revendiqué par les rebelles syriens de la Brigade des martyrs de Yarmouk qui avait déjà capturé par le passé des casques bleus dans cette région.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a signalé auparavant que les hostilités entre les troupes gouvernementales et les forces d'opposition syriennes dans la zone du désengagement entre la Syrie et Israël au Golan "sapait le cessez-le-feu et menaçait la sécurité de la population locale".

Le Conseil de sécurité a rappelé en outre l'enlèvement début mars dernier par des rebelles syriens d'une vingtaine de casques bleus de l'Onu sur le plateau du Golan. Dans ces conditions, l'Onu appelle toutes les parties impliquées dans le conflit qui se poursuit en Syrie depuis plus de deux ans à respecter le mandat des soldats de la paix déployés sur le plateau du Golan, à la frontière entre la Syrie et Israël.

La FNUOD a été déployée au Golan en 1974, après la guerre du Kippour de 1973, afin de surveiller le désengagement des forces israéliennes et syriennes et de maintenir le cessez-le-feu. Israël s'est emparé du plateau du Golan en 1967 et la Syrie réclame sa restitution pour faire la paix avec l'Etat hébreu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала