Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La clownerie du premier ministre polonais

© Photo : EPALa clownerie du premier ministre polonais
La clownerie du premier ministre polonais - Sputnik France
S'abonner
Un procès civil va démarrer au tribunal de Varsovie le 15 mai prochain. Le premier ministre polonais Donald Tusk poursuit en justice l’hebdomadaire NIE (en polonais « Non »), dont je suis le rédacteur en chef. Tusk affirme que je l’ai offensé et que sa côte de confiance baisse à cause des fausses informations publiées par notre média, alors que « cette confiance lui est nécessaire pour remplir ses fonctions de premier ministre ». Selon son avocat, le premier ministre désire présenter lui-même ses arguments au tribunal.

La nouvelle selon laquelle  Donald Tusk me poursuit en justice a provoqué des rires dans les médias du web polonais. Le premier ministre s’est vexé à cause d’un poisson d’avril, une tradition de longue date en Pologne, à laquelle aucun milieu social n’échappe.

Le magazine NIE a écrit qu’en mars de cette année, lors du match entre la Pologne et l’Ukraine qui a lieu à Varsovie, nous avons écouté en cachette les discussions qui se sont tenues dans la loge de Tusk. Le chef du gouvernement a dit notamment : « Si j’étais chancelier allemand, tout le monde me baiserait les pieds. Et en football, nous aurions de meilleurs résultats ». Voici ce qu'a dit Tusk de son adversaire Grzegorz Schetyna, candidat à la présidence de son parti : « Grzegorz participera (à l(élection du président du parti Plateforme citoyenne), il promet de perdre et ne me frappera pas. Le spectacle doit être joué ». Schetyna est actuellement vice-président du parti au pouvoir Plateforme citoyenne, la deuxième personne après Donald Tusk dans le parti. Quant à l’ancien président de Pologne Alexander Kwasniewski, Tusk a dit : « Regardez-moi comme il est beau et bronzé ».

Avant le 1 avril, le porte-parole du gouvernement polonais Pawel Gras, par ailleurs ministre, a déclaré que notre soi-disant « écoute » - « n’est qu’une plaisanterie pathétique et dépourvue d’humour ». Immédiatement après, j'ai publiquement confirmé qu’il s’agissait d’un poisson d’avril. La Chancellerie du premier ministre a demandé aux médias de ne pas relayer les fausses informations de l'hebdomadaire NIE. Dans le numéro du 5 avril, nous avons expliqué en détail qu’il s’agissait d’une blague et que les photos des appareils d’écoute publiés sur les pages de notre numéro sont en fait des photos d’un jouet biélorusse.

Six jours plus tard, le tribunal a reçu la réclamation officielle de Tusk. Il exige que nous reconnaissions que les dialogues publiés dans notre hebdomadaire sont fictifs. Mais je l’ai déjà fait à deux reprises ! Il exige également des excuses personnelles, mais on ne s’excuse pas pour un poisson d’avril. En agissant ainsi, le premier ministre ne fait que se ridiculiser davantage.

Cette histoire amusante et ce procès stupide « Tusk contre Urban » a toutefois un arrière-plan politique. Cette réaction inadéquate de Tusk au poisson d’avril montre que le premier ministre de la Pologne est en train de perdre la tête, ne savant pas quoi faire pour sauvegarder sa côte de popularité. C’est dangereux pour la Pologne, car le principal rival de Tusk dans une lutte pour le pouvoir, c’est Jaroslaw Kaczynski – un nationaliste et allié des clercs catholiques, un homme qui aime la répression et un ennemi de la démocratie, de la Russie et de l'intégration dans l'Union européenne. Jaroslaw Kaczynski est le principal accusateur dans le procès de la catastrophe de Smolensk, et affirme que son frère a été tué par Poutine et Tusk.

Donald Tusk est en colère non pas parce qu’il n’a aucun sens d’humour. Il a vexé par le fait que l’opinion publique polonaise a cru que le chef du gouvernement polonais et son entourage utilisaient le langage des voyous ivres qui crient des tribunes lors des matches de football. Sauf qu’on ne peut pas porter plainte contre les gens qui pensent du mal de la personne qui les gouverne. Ainsi, je présenterai au tribunal les intérêts de la majorité des Polonais. N

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала