Armes pour la Syrie: la Russie respecte les contrats existants (délégation russe)

La Russie poursuit ses livraisons d'armes à la Syrie conformément aux contrats existants, a annoncé un membre de la délégation russe aux entretiens du président russe Vladimir Poutine et du premier ministre britannique David Cameron à Sotchi, sur le littoral russe de la mer Noire.

La Russie poursuit ses livraisons d'armes à la Syrie conformément aux contrats existants, a annoncé samedi un membre de la délégation russe aux entretiens du président russe Vladimir Poutine et du premier ministre britannique David Cameron à Sotchi, sur le littoral russe de la mer Noire.

"On a évoqué la question des livraisons d'armes à la Syrie. Ici tout est clair, il n'y a pas d'embargo d'armes et nous réalisons les contrats existants, nous respectons nos engagements", a indiqué le responsable.

La délégation britannique s'est notamment renseignée sur le sort du contrat portant sur la livraison de missiles sol-air S-300 à Damas.
"Toutes les armes que nous exportons en Syrie en vertu des contrats existants sont purement défensives", a rappelé l'interlocuteur de RIA Novosti.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré vendredi soir que Moscou n'avait pas l'intention de signer de nouveaux contrats de ventes d'armes avec Damas. La Russie respecte ses anciens contrats sur les armes défensives, en vue de permettre à la Syrie de se protéger contre les attaques aériennes, a conclu le chef de la diplomatie russe.

D'après le journal américain Wall Street Journal, Israël a annoncé aux Etats-Unis que Damas avait fait des paiements à la Russie pour la livraison de missiles S-300 dans le cadre d'un contrat de 900 millions de dollars. Selon les données fournies par Israël, il s'agit de six rampes de lancement et de 144 missiles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала