Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Turquie: deux explosions à la frontière syrienne font des victimes

S'abonner
Deux explosions se sont produites samedi à 15 minutes d'intervalle dans la ville turque de Reyhanli, non loin de la frontière syrienne, faisant 18 morts et au moins 46 blessés, a annoncé la chaîne de télévision turque NTV.

Deux explosions se sont produites samedi à 15 minutes d'intervalle dans la ville turque de Reyhanli, non loin de la frontière syrienne, faisant 18 morts et au moins 46 blessés, a annoncé la chaîne de télévision turque NTV.

Quatorze des 18 morts sont des Turcs. Les maisons situées à l'épicentre des explosions ont été complètement détruites. La chaîne NTV a diffusé des images de maisons en ruines et de la fumée s'élevant des décombres. Cinq personnes dont trois Syriens ont été interpellées à Reyhanli suite aux explosions, d'après NTV.

Selon le ministre turc de l'Intérieur Muammer Güler, les explosions étaient des attentats à la voiture piégée. Deux véhicules bourrés d'explosifs ont explosé devant la mairie et la poste de Reyhanli, ainsi que dans un quartier industriel de la ville, a-t-il précisé.

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, en visite en Allemagne, a qualifié les attentats de provocations. 

La ville de Reyhanli héberge de 20.000 à 25.000 réfugiés syriens, ce qui provoque des tensions dans cette ville frontalière. Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a promis samedi, à la télévision nationale, que la Turquie continuerait d'accueillir les réfugiés syriens malgré tout. 

"De tels incidents sont possibles, surtout pendant les périodes critiques comme celle-ci où la Turquie cherche à régler le problème kurde par des moyens pacifiques", a indiqué M.Erdogan. Les combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont amorcé, le 8 mai dernier, leur retrait du territoire turc, notamment de la province de Hatay où se trouve la ville de Reyhanli. Lancé avec le concours de M.Erdogan, le retrait de la guérilla est une étape décisive vers la fin du conflit qui a fait plus de 40.000 morts en trente ans de guerre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала