Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Attentat en Turquie: éviter une escalade de la tension (Moscou)

S'abonner
Moscou espère que le double attentat perpétré le 11 mai en Turquie près de la frontière syrienne n'entraînera pas une montée des tensions dans la région, indique un communiqué mis en ligne lundi sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou espère que le double attentat perpétré le 11 mai en Turquie près de la frontière syrienne n'entraînera pas une montée des tensions dans la région, indique un communiqué mis en ligne lundi sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

"Cet attentat demande à faire l'objet d'une enquête minutieuse. Les coupables doivent être punis. Nous espérons que ces événements tragiques n'entraîneront pas une détérioration de la situation déjà très grave dans la région", lit-on dans le communiqué.

Deux véhicules piégés contenant environ une tonne d'explosif ont sauté samedi 11 mai à 15 minutes d'intervalle devant la mairie de Reyhanli, à huit kilomètres de la frontière syrienne, faisant 46 morts et 155 blessés. Six personnes sont portées disparues. Les autorités turques se sont empressées d'accuser Damas, mais ce dernier a rejeté ces accusations.

Le ministère russe des Affaires étrangères a également souligné que Moscou condamnait résolument cette attaque et qu'il adressait ses sincères condoléances "au gouvernement et au peuple de la République turque, aux victimes de ce crime barbare et à leurs proches".

Le ministre turc de l'Intérieur Muammer Güler a annoncé dimanche aux journalistes que neuf ressortissants turcs avaient été interpellés dans le cadre de l'enquête ouverte sur ce double attentat et qu'ils avaient tous plaidé coupables.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала