Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: la majorité des rebelles ne veulent pas une démocratie (expert de l'Onu)

S'abonner
La majorité des rebelles syriens ne cherchent pas à établir un régime démocratique dans le pays, estime le président de la commission d'enquête de l'Onu sur la Syrie Paulo Pinheiro cité par les médias européens.

La majorité des rebelles syriens ne cherchent pas à établir un régime démocratique dans le pays, estime le président de la commission d'enquête de l'Onu sur la Syrie Paulo Pinheiro cité par les médias européens.

"Les combattants démocratiques historiques, qui véritablement croyaient dans la mosaïque syrienne, l'Etat laïc, l'Etat pour tous, sont aujourd'hui minoritaires (…).  La majorité des rebelles est très loin de penser à la démocratie. Ils ont d'autres inspirations", a indiqué l'expert lors d'une conférence de presse à Paris.

Selon M.Pinheiro, la commission qu'il préside dispose de preuves de "crimes affreux" commis en Syrie par les deux parties en conflit. Il a également dénoncé la combinaison "de sectarisme, de radicalisation et d'escalade des violations des droits de l'homme" en Syrie.

Formée de Paulo Sergio Pinheiro, de Karen AbuZayd, de Carla del Ponte et de Vitit Muntarbhorn, la Commission a été mandatée par le Conseil des droits de l'homme de l'Onu pour enquêter sur toutes les violations du droit international relatif aux droits de l'homme perpétrées en Syrie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала