Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’UE a besoin d’une réfection complète (commissaire européen)

© © Photo: Golos StolitsyL’UE a besoin d’une réfection complète (commissaire européen)
L’UE a besoin d’une réfection complète (commissaire européen) - Sputnik France
S'abonner
Les médias allemands et ceux des autres pays européens ont accordé une place centrale aux propos tenus dernièrement par Günther Оettinger, commissaire de l’UE en charge des questions énergétiques et représentant de l'Allemagne, sur la situation actuelle dans l’Europe unie.

Le commissaire européen a évalué la situation dans l'Union européenne à la réunion annuelle de la Chambre de commerce germano-belgo–luxembourgeoise sise à Bruxelles. Les propos du commissaire ne se distinguaient par rien de particulier, sinon par leur tonalité.

Cette tonalité pourrait se résumer en un mot : le dramatisme. Dans leurs commentaires sur l'intervention du commissaire, pratiquement toutes les éditions mettent en relief sa déclaration selon laquelle l'Union européenne a besoin d’une réfection complète. Aux dires de Günther Oettinger, ce qui l‘inquiète le plus, c‘est le fait que plusieurs personnes voient encore en rose la situation actuelle en Europe. À Bruxelles, a résumé le commissaire, « jusqu'à présent, on ne se rend pas compte, à quel point la situation est mauvaise ».

Les réactions à ces propos durs du commissaire étaient différentes. Maintenant, les analystes se demandent si en effet monsieur Oettinger a été le premier à percevoir le danger menaçant l'Europe unie ou s’il existait d’autres raisons. Ivan Rodionov, professeur au Haut Collège d’Economie n'attache pas une grande importance à cet épisode.

« A toutes les époques, dans chaque pays, il y a des « alarmistes », qui perçoivent tout d'une manière pessimiste. En effet, tout ne va pas bien dans le sud de l'Europe. En effet, l'Allemagne rassemble maintenant toutes ses forces. Mais il y aura toujours des gens pour affirmer que tout est mauvais. Cette position est commode. On peut toujours dire : je vous avais prévenus. Mais si on se laisse guider par le principe « c’est l’apocalypse », alors on peut ne rien faire du tout. »

Par ailleurs, Bertelsmann Cornelius Ochmann, spécialiste de l'Europe de l'Est du Fonds allemand estime que l'alarme de Günther Oettinger est argumentée. Il qualifie sa mise en garde de « dernier signal ».

« On peut souscrire ou non aux propos de monsieur Oettinger, mais son évaluation est partagée par la plupart des citoyens de l'Union européenne. D'ailleurs, cela ne signifie pas que l’UE est condamnée à la destruction. Nous traversons une crise, une crise profonde. La situation est grave. À vrai dire, nous avons l’expérience de la sortie de ce genre de situations. »

Apparemment les propos de monsieur Oettinger ne méritent seulement d’être traités avec ironie. Selon les données d’un récent sondage réalisé par l'institut américain Pew Research Center, le nombre de personnes évaluant positivement l’UE a baissé en Europe en un an de 60 à 45 %. N’est-ce pas un motif de réflexion ? T


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала