Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou appelle Tbilissi à abroger la loi sur les "territoires occupés"

© Sputnik . Sergei Piatakov / Aller dans la banque de photosMoscou appelle Tbilissi à abroger la loi sur les "territoires occupés"
Moscou appelle Tbilissi à abroger la loi sur les territoires occupés - Sputnik France
S'abonner
La Russie insiste sur l'abrogation de la Loi géorgienne sur les territoires occupés qui interdit de visiter l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, a déclaré à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine.

La Russie insiste sur l'abrogation de la Loi géorgienne sur les territoires occupés qui interdit de visiter l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, a déclaré mercredi à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine.

"Nous avons étudié les amendements portés par la Géorgie à cette loi, mais ils ne changent pas l'essentiel: la loi prévoit toujours une responsabilité pénale pour un séjour en Abkhazie et en Ossétie du Sud. A notre avis, la meilleure solution serait d'abroger cette loi pour encourager les échanges humanitaires et les voyages touristiques", a indiqué M.Karassine à l'issue d'entretiens avec Zourab Abachidze, représentant spécial de la Géorgie pour le règlement des relations avec la Russie.

La Russie considère la Loi géorgienne sur les territoires occupés comme un problème grave, parce que ce texte met en péril la sécurité des touristes russes en Géorgie.

Fin août 2008, la Russie a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, deux anciens territoires autonomes au sein de la Géorgie. En réponse, Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et a proclamé l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie "territoires occupés".

La décision russe de reconnaître la souveraineté de ces territoires a fait suite à l'attaque de l'armée géorgienne contre la capitale sud-ossète Tskhinvali le 8 août 2008. La Russie est intervenue pour mettre un terme à cette agression et a chassé les troupes géorgiennes de l'Ossétie du Sud.

Depuis le 1er octobre 2008, le respect des accords signés entre la Russie et la Géorgie avec la médiation de l'Union européenne est contrôlé par plus de 200 observateurs civils de l'UE.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала