Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’actualité sportive 05.06.2013

L’actualité sportive 05.06.2013
S'abonner
Bonjour à toutes et à tous ! Voici le nouvel épisode d’actualités de sport sur La Voix de la Russie.

Le masters de volleyball s’est terminé dans la ville suisse de Montreux et le podium en est constitué par la République Dominicaine, la Russie et le Brésil. En guise de partie de référence nous nous adresserons au match qui opposait les équipes médaillées d’or et d’argent, la Russie et le Brésil. Les premiers points sont très vite joués. Les blocs des Russes n’étaient pas sans failles et les Brésiliennes savaient bien trouver une porte laissée ouverte. Les Russes ne sont pas toujours au point côté précision et manquent de répartie face aux frappes brésiliennes comme dans le jeu pour le 8ème point brésilien. Le smash revient à Priscila Daroit sur le côté droit de son terrain. Les numéros 10 et 4 russes tentent de bloquer la frappe mais ne sont pas assez rapides à le faire. Par contre le point suivant sera russe après que Ekatérina Pankova envoie la balle sur Fernanda Rodrigues mais l’angle est trop aigu, la numéro 16 brésilienne ne peut pas empêcher le ballon de toucher le sol. Le Brésil va cependant accroître son avantage jusqu’à sept points d’écart au milieu du premier set.

*

Le positionnement des joueuses brésiliennes reste très malléable et elles sont en mesure de retrouver une attitude défensive très peu de temps après une attaque, assurant une couverture régulière de leur terrain. Les rangs des joueuses russes se confondent plus, bien qu’un trio d’attaque soit toujours bien visible au moment où l’on est en train d’amener la balle au pas de tir. La défense manquera des fois de synchonisation et d’énergie dans les actions spontannées comme quand Adenizia Silva gagnera le 21ème point pour le Brésil, après une balle légèrement touchée de la main, très courte et croisée, frappée à peine à hauteur du filet, mais qui a créé de la confusion dans les rangs russes et Ekatérina Pankova n’a pas été en mesure de la sauver. Le Brésil est parti trop loin, le premier set se termine sur 25 à 14 en faveur des Brésiliennes, conclu par un ace de Priscilla Daroit.

*

On passe au deuxième set tout en procédant à la rotation sur le terrain. Le Brésil n’est pas près de se calmer. 5 points sont joués en quelques deux minutes et 4 d’entre eux sont gagnés par les Brésiliennes. Quelques tirs trop longs des Russes ne feront que profiter à leurs adversaires. Par contre le Brésil ne sera pas protégé d’un faux pas non plus, quand Adenizia Silva servira sa balle et que les Russes la leur auront renvoyée, la numéro 5, remontée de la ligne de fond après son service, manquera la balle sur une frappe qui ne semblait pas dangereuse. Elle a déjà commencé à préparer ses mains jointes pour la réception et à s’accroupir, mais la balle atterrira plus loin qu’elle ne le pensait. La joueuse se relèvera tout en s’excusant auprès de ses équipières. Les Brésiliennes conservent toujours un taux de réalisations plus élevé par rapport aux Russes qui échouent à bien conclure leurs attaques. Leur défense, au contraire, sera plus fructueuse et juste après l’entrée en terrain des remplaçantes Alexandra Passynkova et Anna Matienko, un bloc bien placé d’Irina Zaryazhko apportera un point à son équipe ! Le deuxième set revient tout de même au Brésil, même si cette fois le score est plus serré, 25 à 20.

*

Le match s’achèvera tojours sous le signe de la domination brésilienne. Les Russes auront néamoins marqué un point admirable sur le service de l’adversaire exécuté à l’académique par Irina Zaryazhko qui a trouvé une zone non-couverte par la défense brésilienne, juste au centre de leur 6. C’est à la fin de se match que les deux sélections iront le plus près l’une de l’autre, la Russie passant même devant à un moment. L’esprit combatif s’éveillera chez les Russes qui disputeront un beau jeu aux Brésiliennes à 19 à 21 dans le score. Le service est bien reçu dans le camp russe, mais le smash de la numéro 4 russe passera à travers le bloc pour l’étonnement des autres défenseuses qui n’ont pas le temps de bouger. Malgré tout, le match point sera décidé après un service trop long de Kseniia Bondar. De cette façon, d’entre les deux premières places au classement général du Masters de Montreux, c’est le Brésil qui était supérieur par rapport à la Russie dans une confrontation directe. Outre le match avec le futur vainqueur, la Russie a très bien disputé ses autres rencontres : la sélection s’est imposée 3 sets à 1 face à la Chine, 3 sets à 0 face à la Suisse.

Notre émission touche à sa fin à présent. Et on se dit au revoir jusqu’à la prochaine fois !

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала