Les dessins animés russes sur le marché international

© © KinoPoisk.RuLes dessins animés russes sur le marché international
Les dessins animés russes sur le marché international - Sputnik France
Le 13 juin s’est déroulée dans le cadre du festival international de dessins animés d’Annecy (10-15 juin) la présentation du stand russe préparé pour le marché MIFA qui accompagne traditionnellement le festival.

Le festival permet de définir le succès commercial des nombreux projets russes. Parmi les produits présentés par la partie russe, les dessins animés bien connus dans le monde, comme les Smechariki.Mais aussi des films d’animation récents, comme La tour Soukharev,que le représentant de la Russie à Annecy Alexandre Guerassimov a qualifié de fiction historique. Il a noté que récemment, à Cannes, des représentants du business cinématographique avaient manifesté leur intérêt pour ce projet.

 

« Ce genre de fiction historique basée sur des événements réels, intéresse les étrangers. On peut parler de projet historique, patriotique, même éducatif. Le genre est unique pour les dessins animés russes. Nous n’avons pas de projet de cette envergure. La saga des Harry Potter lui ressemble le plus, mais là, il n’y a pas de personnages réels, contrairement à notre film ».

Ce fait en dit long sur l’intérêt pour les films d’animation russes : le long-métrage Reine des neiges en 3D, projeté à Annecy hors-concours, a déjà été vendu dans plusieurs dizaines de pays. Les auteurs du film créé une nouvelle version de l’un des contes d’Andersen les plus célèbres, en y rajoutant l’histoire de la vie de la Reine des neiges, que de méchantes gens ont maltraitée pendant son enfance. C’est pour cela que son cœur est devenu si froid.

Le programme du concours principal à Annecy comprend des films de dix pays, la Russie est représentée par La rancune,du réalisateur Anna Boudanova, originaire de la ville d’Ekaterinbourg, capitale de l’Oural. C’est presqu’un thriller, il raconte l’histoire d’une petite fille dont la rancune est incarnée dans un personnage étrange. Le film a remporté le premier prix au festival de dessins animés de Souzdal. L’expert Alexandre Guerassimov a commenté pour La Voix de la Russiela décision du jury.

« Le film dure cinq minutes, mais il est porteur d’un sens philosophique et psychologique puissant. Les films d’Ekaterinbourg sont sérieux, puissants. L’école de l’Oural occupe la première place, elle présente aux festivals internationaux des films, elle forme des réalisateurs de talent ».

Le 15 juin, on saura comment La Rancunea été évaluée. T


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала