Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Droits de l'Homme: la résolution du Parlement européen politisée (Moscou)

S'abonner
Moscou qualifie de document politisé et inamical la résolution adoptée jeudi 13 juin par le Parlement européen sur la situation en Russie dans le domaine de la suprématie de la loi, a indiqué le délégué du ministère russe des Affaires étrangères aux droits de l'Homme, Mikhaïl Dolgov.

Moscou qualifie de document politisé et inamical la résolution adoptée jeudi 13 juin par le Parlement européen sur la situation en Russie dans le domaine de la suprématie de la loi, a indiqué vendredi le délégué du ministère russe des Affaires étrangères aux droits de l'Homme, Mikhaïl Dolgov.

"Nous avons retenu la résolution adoptée le 13 juin par le Parlement européen sur la situation en Russie dans le domaine de la suprématie de la loi. Il s'agit d'un nouveau document politisé et manifestement inamical qui n'a rien à voir avec la situation réelle dans le domaine de la démocratie et des droits de l'Homme en Russie ", lit-on dans le commentaire publié sur le site de la diplomatie russe.

Le Parlement européen a exprimé, dans une résolution adoptée jeudi, sa profonde préoccupation par les lois russes sur les ONG-agents étrangers et sur la "propagande des relations sexuelles non-traditionnelles auprès de mineurs", cette dernière loi instaurant des amendes allant jusqu'à un million de roubles.

Aux termes de la loi sur les ONG-agents étrangers, les organisations non-gouvernementales exerçant des activités politiques et bénéficiant d'un financement étranger sont soumises à un régime juridique particulier qui prévoit, en cas d'infraction, une amende allant jusqu'à un million de roubles (environ 25.000 euros) ou des peines pouvant atteindre quatre ans de prison.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала