24 juin 1945: la parade des vainqueurs

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe défilé du 24 juin 1945 sur la place Rouge à Moscou
Le défilé du 24 juin 1945 sur la place Rouge à Moscou - Sputnik Afrique
Ce 24 juin 2013, Moscou célèbre le 68e anniversaire du légendaire défilé de la Victoire du 24 juin 1945. 40 000 soldats et officiers soviétiques avaient alors solennellement défilé sur la place Rouge en l’honneur de la défaite de l’Allemagne nazie.

La décision de tenir le défilé des vainqueurs a été prise le 15 mai 1945 et les troupes étaient alignées sur la place Rouge tôt le matin du 24 juin.

Le maréchal de l’Union Soviétique Guéorgui Joukov est passé à 10 heures pile par le portail de la tour du Sauveur du Kremlin en chevauchant un cheval blanc. Il reçu le rapport du maréchal Konstantin Rokossovski commandant la parade après quoi ces deux maréchaux légendaires passèrent en revue les troupes en ouvrant ainsi la marche solennelle des régiments des dix fronts soviétiques et de la marine. L’orchestre joua une marche spéciale pour chacun des régiments.

© Sputnik . Mikhaïl Ozerski / Aller dans la banque de photosLes maréchaux Joukov et Rokossovski lors du défilé du 24 juin 1945 sur la plage Rouge à Moscou
24 juin 1945: la parade des vainqueurs - Sputnik Afrique
Les maréchaux Joukov et Rokossovski lors du défilé du 24 juin 1945 sur la plage Rouge à Moscou

Le passage de la colonne des soldats qui portaient 200 étendards des troupes nazies est devenu le point culminant de la parade.

Les étendards étaient jetés sur une estrade construite à cet effet devant le mausolée de Lénine. L’étendard du bataillon de la garde personnelle d'Hitler fut jeté le premier et les tribunes firent entendre un tonnerre d’applaudissements.

© Sputnik . Sergueï Loskoutov / Aller dans la banque de photosLe défilé du 24 juin 1945 sur la place Rouge de Moscou
24 juin 1945: la parade des vainqueurs - Sputnik Afrique
Le défilé du 24 juin 1945 sur la place Rouge de Moscou

Les soldats soviétiques avaient les mains gantées en portant les étendards de la Wehrmacht pour souligner le dégoût que leur inspirait l’ennemi. Rien n’a été laissé au hasard, selon le docteur en histoire, professeur Boris Ilisarov:

«La parade avait son esthétique particulière. Elle devait mettre en avant la puissance et montrer au monde entier que l’Union Soviétique était le pays le plus grand, puissant et invincible. Ce n’était pas seulement le défilé des troupes soviétiques mais encore le geste avec lequel les étendards de l’Allemagne nazie vaincue étaient jetés au pied du mausolée sur lequel se tenaient les membres du gouvernement avec Staline à la tête. C’était très impressionnant, beau et je dirais même démonstratif».

Le défilé de la Victoire a duré un peu plus de deux heures. Il a été filmé du début jusqu'à la fin et on peut voir que le 24 juin, la pluie tombait sur Moscou, que l’eau dégoulinait sur les casques et que les soldats étaient trempés. Mais on pouvait aussi voir que les militaires qui défilaient n’y prêtaient aucune attention...

Fin avril, le ministère russe de la Défense a mis en ligne sur le site «Le mois de mai victorieux» plusieurs documents qui récemment encore étaient classés confidentiels. Parmi ces documents, on peut mentionner les directives de l’état-major général de l’armée Rouge concernant l’organisation du défilé de la Victoire, le choix des candidats, les entraînements et la mise à disposition des uniformes. On peut voir aussi les directives du commandant de Moscou portant règlement du défilé avec les heures, la disposition des troupes, la liste des chefs et des étendards pris à l’ennemi et jetés au pied du mausolée.

Aujourd'hui, 68 ans après, on croit tout savoir sur le défilé de la Victoire mais les historiens ne cessent de découvrir des détails nouveaux, - fait ressortir Alexandre Mouzafarov, directeur des programmes d’information et sociologiques de la Fondation Pour une perspective historique et co-auteur du livre L’énigmatique guerre Patriotique:

«On ne peut pas dire qu’on sait tout sur un événement historique quelle qu’en soit l’importance. En effet, on peut toujours découvrir des détails intéressants qui n’ont pas été fixés dans les documents de l’époque parce qu’ils étaient trop évidents en 1945 et ne le sont pas du tout à notre époque. J’ai récemment entendu l’interview d’un ancien combattant qui disait que lorsque sa colonne quittait la place, toute la rue était noire de monde et les gens jetaient des bouquets de fleurs aux soldats. Ces détails ne figurent dans aucun document historique parce que personne n’avait alors songé à les fixer. Nous en découvrirons encore beaucoup, j’en suis sûr».

Les historiens considèrent le défilé de la Victoire comme un événement de portée globale, symbole du triomphe de l’armée victorieuse qui a gagné cette terrible guerre au prix de sacrifices énormes en libérant du fascisme l’Europe et le monde entier.  

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала