Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Banque Mondiale inclut la Russie parmi les pays à hauts revenus

© © Collage: La Voix de la RussieLa Banque Mondiale inclut la Russie parmi les pays à hauts revenus
La Banque Mondiale inclut la Russie parmi les pays à hauts revenus - Sputnik France
S'abonner
Dans le cadre de sa réévaluation annuelle, la Banque Mondiale a classé la Russie dans le groupe de pays à revenus par habitant élevés.

Avec un PIB annuel par habitant de 12 700 $, la Russie quitte ainsi le groupe de pays à revenus par habitant moyens, où le plafond est de 12 616 $. La Banque Mondiale a placé la Russie en 72e position parmi les pays à revenus par habitant élevés. Un commentaire d’Olga Kouzina, professeur à l’Ecole supérieure de l’économie.

« Dans notre cas, on doit parler, à mon avis, de la croissance des revenus dans tous les groupes de population. La croissance des revenus réels est assurée par la maîtrise, pour le moment, du taux d’inflation. Une indexation régulière des salaires et des pensions y contribue également. Le principal est que les revenus soient réels : l’inflation ne parvient pas à ronger les salaires ».

La Banque Mondiale considère qu’en améliorant ses résultats, la Russie accélère son processus d’adhésion à l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). Sergueï Khestanov, gérant du groupe ALOR, y voit une reconnaissance officielle des acquis au regard de l’élévation du niveau de vie des citoyens russes.

« Ce qui compte surtout, c’est que la reconnaissance émane d’une organisation jouissant de l’autorité et se comportant de manière assez critique envers la Russie. Si nous parvenons à parfaire d’autres sphères de vie, à enrayer avant tout la corruption et à rendre le fonctionnement du système judiciaire plus transparent, l’objectif de rallier l’OCDE vers 2015 semblera suffisamment réaliste ».

La Russie souhaite entrer à l’OCDE avant tout pour obtenir le statut d’économie développée. De plus, cela enverra un signal aux investisseurs étrangers selon lequel le pays est prêt à s’adapter aux standards des affaires et à jouer d’après des règles qui leur sont habituelles. Or, le statut de pays évolué ne sera attribué à la Russie que par des institutions internationales. La Russie a encore beaucoup de pain sur la planche, mais la ligne qu'elle a choisie est correcte.  N

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала