Défense: le budget pourrait être réduit, tout comme les effectifs de la police et de l'armée

© RIA Novosti . Vitaliy Ankov / Aller dans la banque de photosNezavissimaïa gazeta
Nezavissimaïa gazeta - Sputnik Afrique
La Russie entre dans une nouvelle étape de construction militaire, face au risque de course aux armements et d’élargissement de l'éventail des dangers militaires, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 8 juillet 2013.

La Russie entre dans une nouvelle étape de construction militaire, face au risque de course aux armements et d’élargissement de l'éventail des dangers militaires, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta du 8 juillet 2013.  

Ces nouveaux efforts du complexe militaro-industriel seront menés d'ici 2020 dans un contexte économique difficile puisque le budget pourrait être réduit, tout comme les effectifs de la police et de l'armée. Quoi qu'il en soit, la part des dépenses militaires dans le budget russe devrait rester relativement élevée - plus de 3% du PIB national - ce qui affectera sans doute le développement social. C'est en tout cas ce que nous dit l'analyse des informations sur la réunion du Conseil de sécurité de Russie vendredi dernier au Kremlin. Les discussions ont porté sur le perfectionnement de l'organisation militaire du pays à l'horizon 2020.    

Vladimir Poutine a donné sept tâches concrètes aux structures de force et au Conseil de sécurité en matière de construction militaire, laissant percevoir ce que les autorités prévoient de faire pour l'organisation militaire du pays pendant les sept années à venir. Le président a notamment évoqué la nécessité de poursuivre l'optimisation du personnel, de la structure et du cantonnement des troupes de l'organisation militaire de l'Etat. Cette optimisation inclut l'amélioration qualitative des forces mais aussi la réduction des effectifs. Selon de nombreux politiques et économistes, cette mesure-là devrait être bénéfique pour le budget russe.

Toutefois, les objectifs présidentiels en matière de perfectionnement de l'organisation militaire n'incluent aucuns chiffres concrets ou de projets de progression vers une armée et des structures de force de métier, bien que ce sujet ait récemment été évoqué. Ce tournant s'explique probablement par les réalités économiques et la position du ministère des Finances : une baisse de la part des militaires professionnels diminuerait la charge budgétaire. Le pouvoir prévoit visiblement de changer ses plans concernant l'armée de l'Intérieur, qui devait être transformée en armée de métier à part entière d'ici 2016. 

En ce qui concerne l'optimisation des troupes à l'horizon 2020, Poutine a ordonné de former des militaires professionnels pour les unités essentielles et pas tous les détachements de l'armée de l'Intérieur. Le président s'est également prononcé pour le perfectionnement des préparatifs des jeunes avant leur appel à l'armée. "Il faut le meilleur de l’ancien système ancien et proposer de nouvelles méthodes et programmes pour aider les jeunes à se préparer aux conditions actuelles du service armé", a-t-il remarqué. Tout cela dépendra de l'état économique du pays. Une armée de recrues coûtera sans doute moins cher qu'une armée de métier. Toutefois des préparatifs préalables seront nécessaires pour rendre cette armée combative. Il s'agit donc d'une tâche très importante pour les sept années à venir.

Vendredi dernier, le président a pour la première fois évoqué les problèmes systémiques affectant l'efficacité de l'organisation militaire du pays, et avant tout la planification militaire stratégique. Selon une source du ministère de l'Intérieur, la plupart des documents de planification que le président a évoqués lors de la réunion du Conseil de sécurité ont été élaborés par la direction précédente.   

Par exemple, la Russie postsoviétique n'a jamais eu jusqu'à présent de Plan de défense - un ensemble de documents interdépendants qui couvrent tous les aspects de la défense du pays. Ce plan comprend notamment le programme d'armement, celui de mobilisation et ceux de tous les ministères sur tout le territoire du pays. La source souligne qu'en avril 2013 Poutine a signé les amendements à la loi sur la Défense et d'autres lois en matière de perfectionnement de la gestion étatique et militaire en temps de guerre et de paix. Selon ces amendements la planification de l'organisation militaire relève désormais de l’état-major général.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала