Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ecole russe: le hijab doit être prohibé (analyste politique)

© Flickr / DMahendraEcole russe: le hijab doit être prohibé (analyste politique)
Ecole russe: le hijab doit être prohibé (analyste politique) - Sputnik France
S'abonner
Les écoles russes étant des établissements laïcs, le port ostentatoire de signes religieux doit être prohibé, estime l'analyste politique Veronika Kracheninnikova, membre de la Chambre civile de Russie.

Les écoles russes étant des établissements laïcs, le port ostentatoire de signes religieux doit être prohibé, estime l'analyste politique Veronika Kracheninnikova, membre de la Chambre civile de Russie.

"La Russie est un Etat laïc. L'école doit former des citoyens de cet Etat multiethnique et multiconfessionnel, et dispenser donc un enseignement laïc. C'est pourquoi aucune démonstration d'appartenance religieuse ne doit être tolérée dans les établissements officiels", a déclaré Mme Kracheninnikova à RIA Novosti.

Elle estime que "la plupart des Russes partagent cette position".

La chambre administrative de la Cour suprême a refusé mercredi de satisfaire la requête de trois habitants de Stavropol qui contestaient la décision des autorités locales d'interdire le port du hijab dans les écoles. Le président Vladimir Poutine avait antérieurement indiqué qu'il désapprouvait le port du voile dans les établissements scolaires.

Cependant le vice-président de la Direction spirituelle des musulmans de la partie européenne de la Russie, Damir Moukhetdinov, estime pour sa part que l'arrêt de la Cour suprême risque de provoquer un grand nombre d'actions en justice intentées pour outrage aux sentiments religieux des croyants. Il a rappelé à cette occasion qu'une loi ad hoc avait récemment été promulguée en Russie.

"Aux heures de loisir, les gens sont libres de porter tout vêtement qui répond à leurs convictions religieuses", affirme Mme Kracheninnikova, soulignant que "l'école est un établissement public régi par les principes de la laïcité".

"L'introduction d'un uniforme scolaire lèverait, je pense, un grand nombre de problèmes, y compris celui de la différenciation sociale", estime le membre de la Chambre civile.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала