Boston: la loi sur la liberté d'expression a empêché de prévenir l'attentat (expert)

© RIA Novosti . Larisa SaenkoBoston: la loi sur la liberté d'expression a empêché de prévenir l'attentat
Boston: la loi sur la liberté d'expression a empêché de prévenir l'attentat - Sputnik France
Ce n'est pas en raison de la défaillance des logiciels espions du FBI, mais des dispositifs visant à préserver la liberté d'expression que l'attentat du marathon de Boston n'a pu être déjoué, a déclaré dans une interview à RIA Novosti Ronald Kessler, auteur de 19 ouvrages sur les services secrets US.

Ce n'est pas en raison de la défaillance des logiciels espions du FBI, mais des dispositifs visant à préserver la liberté d'expression que l'attentat du marathon de Boston n'a pu être déjoué, a déclaré dans une interview à RIA Novosti Ronald Kessler, auteur de 19 ouvrages sur les services secrets US.  

"Tamerlan Tsarnaïev (auteur présumé de l'attaque de Boston, ndlr) faisait juste part de ses intentions terroristes sur des sites Web. Conformément aux directives, même à ce stade, le FBI qualifiait ses actes de liberté d'expression, dans la mesure où il ne disposait pas encore de preuves de ses intentions de passer aux actes. Aux Etats-Unis, des dizaines de milliers de personnes sont solidaires avec Al-Qaïda et ils peuvent exprimer leurs sympathies", a indiqué M.Kessler.  

Le ressortissant tchétchène Tamerlan Tsarnaïev a attiré l'attention des services spéciaux bien avant l'attaque de Boston. Ainsi, le FBI savait qu'il était un accoutumé des sites islamistes. Les détails du programme de surveillance d'Internet Prism, dévoilés par l'ex-agent de la CIA Edward Snowden, prouvent que les services secrets US ont accès aux données personnelles des internautes.  

D'après M.Kessler, les programmes d'espionnage dont dispose le FBI sont efficaces. Grâce à ces logiciels, les Etats-Unis n'ont pas connu d'attaque terroriste entre septembre 2001 et avril 2013. 

Deux explosions se sont produites le 15 avril près de la ligne d'arrivée du marathon international de Boston, faisant quatre morts et plus de 280 blessés. Un terroriste présumé, Tamerlan Tsarnaïev, a succombé à ses blessures à l'hôpital le 19 avril, après avoir livré une résistance armée à la police.  

Son frère cadet, Djokhar Tsarnaïev, a été interpellé dans la nuit du 19 au 20 avril dans une banlieue de Boston. Il est inculpé de 30 chefs d'accusation, dont 17 sont passibles de la peine de mort ou de la réclusion à perpétuité.  

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала