Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Loi anti-gay: des sénateurs US veulent interdire des investissements en Russie

S'abonner
Cette dépêche pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans, selon la législation russe. Les représentants du Parti démocrate au sénat de Californie ont demandé aux fonds de pension de cet Etat américain de suspendre leurs investissements en Russie en signe de protestation contre la loi pénalisant la propagande de l'homosexualité auprès des enfants, a annoncé mardi l'agence Reuters.

Cette dépêche pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans, selon la législation russe.

 

Les représentants du Parti démocrate au sénat de Californie ont demandé aux fonds de pension de cet Etat américain de suspendre leurs investissements en Russie en signe de protestation contre la loi pénalisant la propagande de l'homosexualité auprès des enfants, a annoncé mardi l'agence Reuters.

Le projet de résolution proposé par les sénateurs invite les fonds de pension pour fonctionnaires et enseignants - California Public Employee Retirement System (CalPERS) et California State Teachers Retirement System - à cesser leurs investissements en Russie tant que cette loi ne sera pas abrogée.

Selon Reuters, les investissements de CalPERS, le plus grand fond de pension américain, s'élèvent à 266 milliards de dollars dans le monde entier, dont 1,4 milliard en Russie.

"CalPERS œuvre à travers le monde en faveur des droits de l'Homme", indique le projet de résolution. Le fonds "continuera à superviser minutieusement tous ses investissements et examinera cette question dans le cadre d'une législation ad hoc", précise le document.

Bien qu'elle ne soit pas contraignante, la résolution doit néanmoins être adoptée par les sénateurs à l'unanimité.

Les lois russes pénalisant la propagande de l'homosexualité auprès des mineurs et interdisant l'adoption d'enfants russes par les couples homosexuels ont été vivement critiquées en Occident.

Certains médias occidentaux ont supposé que ces textes seraient appliqués à l'égard des athlètes étrangers, dont ceux qui participeraient aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi. Les autorités russes ont pour leur part assuré qu'elles n'avaient aucune intention de s'ingérer dans la vie privée des participants aux JO, mais que toutes les personnes se rendant en Russie étaient tenues de respecter ses lois.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала