Syrie/armes chimiques: Washington fait du chantage à Moscou (Lavrov)

Les Etats-Unis font du chantage à la Russie déclarant que si une résolution ferme sur la Syrie n'est pas adoptée par le Conseil de sécurité de l'Onu, le travail de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) serait suspendu, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe Pervy Kanal.

Les Etats-Unis font du chantage à la Russie déclarant que si une résolution ferme sur la Syrie n'est pas adoptée par le Conseil de sécurité de l'Onu, le travail de  l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) serait suspendu, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe Pervy Kanal.

"Nos partenaires américains commencent à nous faire du chantage: si la Russie ne soutient pas une résolution en vertu du chapitre VII au Conseil de sécurité de l'ONU, nous arrêterons de travailler à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques", a indiqué le ministre.

"Il s'agit de renoncer absolument à nos ententes avec (le secrétaire d'Etat américain) John Kerry: d'abord une décision de l'OIAC et seulement ensuite une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu, sans toutefois faire mention du chapitre VII", a souligné le chef de la diplomatie russe.

Selon lui, Washington, Paris et Londres veulent une résolution très ferme sous le chapitre VII de la Charte des Nations-Unies qui  prévoit en cas de violation des lois internationales des mesures coercitives, y compris des sanctions et la possibilité de recourir à la force.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала